+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Fonction EIGRP

Selection de chemin EIGRP: Le protocole de routage EIGRP est propriétaire Cisco.

Il combine à la fois, les avantages des protocoles de routage à état de lien et ceux, à vecteur de distance.

Car il utilise des paquets Hello pour découvrir les voisins, afin de former sa relation de voisinage, et il utilise très peu de ressource, car ces mises à jour sont que partielle.

Mais il est tout de même classé comme un protocole de routage à vecteur de distance.

C’est-à-dire qu’il s’appuie uniquement sur ces voisins qui lui sont directement connectés, pour connaitre la topologie du réseau.

Nous allons maintenant détailler ces fonctionnalités et avantages :

Il a une Convergence rapide, car il utilise l’algorithme DUAL. 

Cest moteur de calcul, qui permet à EIGRP de garantir des chemins sans boucle et même des itinéraires bis en cas de problème.

Et de plus, ces informations sont stockées dans sa propre table de routage.

Si l’itinéraire principal tombe en panne, alors ce sera, l’itinéraire bis qui sera ajouté immédiatement à sa table de routage.
Et si par exemple, il n’y a aucun itinéraire de secours, alors il demandera directement à ses voisins de lui indiquer une nouvelle route.

Un autre avantage de EIGRP c’est l’Équilibrage de charge, ce qui permet aux administrateurs de mieux répartir le trafic dans leurs réseaux.

EIGRP est un protocole de routage sans classe : c’est-à-dire qu’il annonce un masque de sous réseau pour chaque destination. 

Ce qui lui permet de supporter les masques de sous réseau variable, plus connu sous le nom de VLSM.

Et le dernier avantage de EIGRP, c’est qu’il utilise très peu de bande passante, car il ne fait pas de mises à jour périodiques, et de plus, ces mises à jour ne concernent que les routes qui ont été modifiées…

Contrairement à d’autres protocoles qui eux, envoient toutes leurs tables de routage, et ce, régulièrement. 
De plus, EIGRP enverra ces modifications, uniquement aux routeurs qui sont concernés par ce changement.

Ce qui réduit grandement la consommation de la bande passante. 

Ces mises à jour sont envoyées en multicast à l’aide de l’adresse 224.0.0.10.

Sélection du chemin EIGRP

Nous allons maintenant voir la méthode qu’utilise EIGRP pour déterminer le meilleur chemin vers une destination.

Selection de chemin EIGRP : Chaque routeur EIGRP maintient une table de ces voisins

Ça comprend la liste des routeurs EIGRP qui sont directement connectés à celui-ci. 

Pour maintenir cette table à jour,EIGRP utilise le |protocole Hello.

Pour garantir une bonne stabilité, les routeurs s’échangent en permanence des messages HELLO.

Ces paquets sont envoyés à intervalles réguliers et ont une certaine durée de vie.
Si un routeur ne reçoit plus ce type de paquets d’un de ses voisins, alors il supprimera ce chemin de sa table de routage.

Chaque routeur EIGRP maintient une table de topologie qui comprend les itinéraires de chaque destination qu’ il apprend de ses propres voisins.

C’est-à-dire de ceux, qui lui sont directement connectés !

Et c’est à partir de ces infos qu’il choisira les meilleurs itinéraires vers la destination, pour les placer dans sa table de routage.

En EIGRP, il y’a plusieurs termes à connaitre :

|On à la Feasible Distance, qui est la distance totale pour joindre une destination.
Par exemple, si on se place sur le routeur 1, et qu’on souhaite joindre le réseau derrière le routeur 3. |La FD sera de 200 en passant par R2, |et de 250 en passant par R4.

|Il y’a la distance reportée. Il s’agit de la distance qu’annonce le voisin pour une destination.
Par exemple, tout en restant sur le routeur1, |la distance reportée du routeur 2 est égale à 100, et |celle du routeur 4 équivaut à 150. Il s’agit des distances que les voisins du routeur 1 lui rapportent.

Comme autre terme à connaitre, on à |Le Successor. C’est tout simplement le voisin qui a été choisi pour joindre une destination. Il s’agira de la métrique la plus basse.
Par exemple, pour joindre le réseau 10.0.3.0, le routeur 1 aura comme |Successor le routeur 2. Il enverra les paquets destinés à ce réseau par le routeur 2. |Car il a la métrique la plus basse.

|Et on à Le Feasible Successor

Il s’agit de l’itinéraire de secours ! C’est-à-dire que si le Successor tombe, alors le routeur enverra automatiquement les paquets vers le Feasible Successor, qui deviendra alors le Sucessor.

Là où ça se corse, c’est que pour devenir un routeur de secours, |il faut avoir une AD plus faible que la FD du Successor.

Prenons un exemple pour que les choses soient plus claires.

Dans la topologie, si le réseau 10.0.1.0 souhaite joindre le réseau en 10.0.3.0, | il passera par le routeur 2 qui est le successor. Ce chemin a été choisi, car il |comporte la métrique la plus basse du routeur 1 vers le 3.

Pour trouver le routeur de secours, il doit avoir une AD plus faible que la FD du Successor.

C’est-à-dire que son AD| doit être inférieur à 200.

Le routeur 4 |annonce une AD de 150 pour joindre le réseau derrière le routeur 3.

150 étant bien inférieur à 200 ;

|ce sera donc le routeur 4 qui sera élu comme secours.

Pour cet exemple, j’ai choisi volontairement des métriques arrondies, car en réalité, elles sont beaucoup plus grandes…

📘Guide IT💻+ 1 cours gratuit sur le réseau informatique

La Voie Express vers ses objectifs professionnels