Skip to content

Cloud computing : voici tout ce qu’il faut savoir

Cloud computing

Cette publication est également disponible en : ENGLISH

4
(1)

Tout savoir sur le cloud computing

Le cloud est sans doute l’une des technologies informatiques les plus révolutionnaires de ces dernières années. Depuis son installation dans l’environnement numérique, elle facilite le stockage de données et l’exécution d’applications pour des millions d’entreprises et de particuliers. Ce système d’informatique dématérialisée étend son domaine d’action dans plusieurs secteurs et les années à venir lui semble favorable. Mais de quoi s’agit-il exactement et en quoi est-il si utile ? Des réponses et bien plus encore dans cet article.

Qu'est-ce que le cloud computing ?

Le cloud computing en informatique est un mode de stockage en ligne à distance. Il s’agit d’un système qui permet aux particuliers et aux entreprises de stocker leurs données sur des serveurs externes accessibles uniquement par Internet. La gestion et l’hébergement de ses ordinateurs distants sont assurés par des fournisseurs de services cloud qui les entreposent dans des centres de données partout dans le monde. La principale différence avec un stockage classique sur disque dur, c’est que dans ce dernier cas le serveur est physiquement proche de vous ce qui équivaut à un stockage local.

À noter : Le cloud computing est une nouvelle technologie de stockage de données de plus en plus populaires dans le monde. Il regroupe un ensemble de solutions permettant de fournir des services de stockage par internet. Vous n’avez plus besoin de vous encombrer de serveurs pour contenir vos milliers de données, car toutes sont regroupées sur des ordinateurs distants présents dans des centres de données à des centaines de kilomètres.

Par ailleurs, il faut savoir que cloud vient de l’anglais et veut dire nuage. Ce terme a été choisi quelque part pour signifier que la position des données stockées et des systèmes d’exécutions n’avait pas une grande importance tant qu’elles restaient accessibles. Ainsi, parlant du cloud, plusieurs expressions sont utilisées. Certains parlent de nuage informatique, d’autres préfèrent dire informatique en nuage et il est également fréquent d’entendre informatique nuagique.

Quelle est l'histoire du cloud computing ?

Si l’utilisation du terme cloud computing a commencé au cours des années 2000, le fait d’employer l’informatique comme un service lui remonte depuis 1960. Déjà à cette époque, il était possible pour les grandes entreprises de louer du temps sur des ordinateurs centraux à distance pour ne pas devoir s’en procurer. Le service était assuré par des entreprises nommées <<computer bureau>> qui ont disparu peu à peu avec le développement des ordinateurs personnels.

Avec l’arrivée des datacenters, les entreprises ont à nouveau pu réaliser des stockages de quantité colossale de données sur des serveurs internes. Néanmoins, la location de ressources informatiques renaît à nouveau grâce à l’adoption du cloud computing et aux fournisseurs de cloud qui vont énormément participer à sa popularité.

Quel est le principe du cloud computing ?

Pour bien comprendre le concept de cloud computing, il faut mettre en lumière la technologie sur laquelle elle se repose : la virtualisation. Cette dernière permet la création de serveurs non-physique, simulé, qui fonctionnent exactement comme de véritables ordinateurs doté d’un hardware individuel. En un mot, la virtualisation permet de concevoir des serveurs virtuels.

La technologie permet un hébergement de plusieurs machines virtuelles indépendantes et séparées sur une seule et unique machine physique. Les serveurs virtuels n’ont pas d’interaction entre elles et les fichiers qu’ils contiennent ne peuvent pas être consultés depuis les autres. Ils sont physiquement regroupés, mais virtuellement séparés. Le hardware commun est efficacement utilisé ce qui permet de retrouver plusieurs serveurs en un seul. Ainsi, un seul data center est capable d’héberger et de gérer simultanément des données de nombreuses entreprises.

À noter : C’est grâce à ce système de virtualisation que les services de cloud sont capables de fournir leurs services à moindre coût. En cas de panne de plusieurs serveurs, il n’y a aucune crainte puisque les serveurs cloud ne sont pas affectés et demeurent fonctionnels. Cela est possible parce que les fournisseurs effectuent des sauvegardes de leurs services sur plusieurs serveurs à divers endroits pour prévenir toute catastrophe.

Pour accéder au service d’informatique dans les nuages, vous devrez vous rendre sur un navigateur et vous connecter au cloud par Internet. À noter que la technologie du cloud résulte d’un ensemble de plusieurs avancées et d’innovations diverses dans le domaine de l’informatique depuis plusieurs années, elle n’est donc pas exclusivement le fruit de la virtualisation.

Quels sont les types de cloud computing ?

Il existe aujourd’hui plusieurs types de cloud computing.

Le cloud public

Il s’agit d’une infrastructure en place permettant à plusieurs utilisateurs de stocker leurs données en ligne. Autrement dit, il s’agit d’un serveur sur lequel vous pouvez mettre vos données, mais qui reste également accessible à d’autres personnes ailleurs dans le monde. Bien sûr, il y a une limite concernant le nombre d’utilisateurs possible. Le coût de ce type d’hébergement cloud varie selon la quantité de données à enregistrer sur la machine. Tant que vous êtes prêt à payer le prix, vous pouvez y stocker une infinité de données.

Le cloud privé

Comme vous vous en doutez, il s’agit du contraire du cloud public, car ce type de cloud est la propriété d’un seul utilisateur. Généralement, ce sont les entreprises qui optent pour ce type de nuage afin de garder un contrôle total de leurs applications, logiciels et données stockés dans des serveurs qui sont leur propriété. Ceux-ci peuvent être hébergés dans des locaux externes ou confiés à la gestion d’un fournisseur extérieur. Ce type de cloud permet à l’entreprise d’avoir un accès direct à son serveur et un contrôle sur sa gestion, mais il requiert un financement lourd et d’importants moyens logistiques. 

Le cloud hybride

C’est un type de cloud qui connaît de plus en plus de succès auprès des grandes entreprises ces dernières années. Le cloud hybride est en quelque sorte une combinaison des précédentes. Elle distingue deux types de données des entreprises : celles confidentielles et celles qui ne le sont pas. Ainsi, dans la gestion du stockage, les données jugés sensibles sont hébergées sur le cloud privé alors que les autres sont laissés sur le cloud public ce qui les rend accessibles à tous.

Quels sont les différents services de cloud computing ?

Fondamentalement, on distingue 4 principaux types de services de cloud computing. Ceux-ci permettent de répondre aux divers besoins des utilisateurs. Il s’agit :

Le modèle Iaas permet la location d’infrastructure pour la mise en place de serveurs alors que le modèle Paas fournit une plateforme sur laquelle les utilisateurs peuvent exécuter leurs tâches. Le SaaS quant à lui permet la location d’un logiciel à distance pour une application spécifique. Pour finir, le FaaS permet la création, et la gestion d’applications en tant que fonction sans qu’il n’y ait besoin d’une infrastructure.

À noter : Parmi les principaux fournisseurs de ses différents services, on retrouve des géants tels que Google avec le Google Drive; Amazon avec Amazon web services ; Microsoft avec Microsoft Azure et bien d’autres.

Qu'est-ce que le multicloud ?

Le multicloud est une stratégie très utilisée par les entreprises et les professionnels qui consiste à ne pas se contenter d’un seul service de cloud public pour le stockage des données. Cela évite de devoir dépendre d’un seul fournisseur et ainsi, de prévenir contre des problèmes de pertes de données.

Cependant, ce n’est pas l’unique motivation des amateurs du multicloud. En effet, il faut savoir que les offres des fournisseurs en matière de service de cloud varient généralement. Une telle approche permet donc de profiter des services cloud spécifiques que chacune d’elles propose. Notez qu’il est même possible de combiner ses services pour mieux les utiliser. Ainsi, vous pouvez utiliser un service de Google cloud et l’intégrer à celui de CloudBees par exemple.

À noter : Par contre, il est important de noter que la stratégie du multicloud peut entraîner certaines complications en termes de coût et de stockage. C’est pour cela que de plus en plus d’entreprises s’orientent vers des plateformes de gestion de cloud ou des courtiers de services cloud. Ces derniers facilitent la gestion commune de plusieurs cloud d’entreprise.

Quels sont les avantages du cloud computing ?

Que ce soit pour les professionnels ou pour les particuliers, l’utilisation du cloud computing présente plusieurs avantages.

L'accessibilité

Avec la technologie cloud computing, vous pouvez profiter d’un service de stockage presque infini pour vos applications et vos données accessible avec une simple connexion internet. Il vous suffit simplement de vous connecter à Internet pour pouvoir consulter à tout moment vos données ou logiciels, ce qui représente un véritable avantage pour les entreprises.

Économie

Le cloud computing est un système qui dispense les entreprises de la gestion des serveurs physiques. Ceux-ci prennent de la place, sont coûteux et impliquent des frais d’entretien. Le recours au cloud computing permet donc aux entreprises de faire des économies importantes en temps et en argent. Pour les petites entreprises ne pouvant pas financer eux-mêmes leur propre infrastructure, mais également pour les grandes voulant opérer à l’international cela représente un réel avantage.

Flexibilité

Un autre avantage important du cloud, c’est qu’il s’adapte selon l’évolution des besoins de votre entreprise. Lorsque vous commandez un espace de stockage, vous tenez principalement compte de la quantité de données que vous souhaitez héberger. De même, pour vos applications, vous considérez de la puissance de calcul nécessaire et vous souscrivez à une offre supérieure lorsque vos besoins évoluent. Ainsi, vous ne payez que pour ce dont vous avez besoin et vous pouvez réajuster votre abonnement selon vos besoins.

Faible coût

Autre avantage non-négligeable du cloud computing, c’est que vous n’avez pas besoin d’un investissement lourd pour disposer de la solution de stockage. Vous n’avez qu’à payer un abonnement et l’hébergeur s’occupe des frais liés à l’installation et à l’entretien des serveurs. Cela vous permet de réduire votre budget et de profiter d’une offre sur mesure pour le stockage de vos données.

Quels sont les inconvénients du cloud ?

À noter : Malgré les nombreux avantages de ces services informatiques, il faut noter que le cloud présente également un certain nombre de limites.

Les risques liés à la sécurisation des données

Attention : L’un des plus gros risques liés à l’utilisation du cloud concerne la sécurisation des données. Cette dernière n’est pas toujours garantie, surtout lorsque l’hébergement ne se fait pas dans les meilleures conditions. Avant de souscrire auprès d’un prestataire, veuillez vous assurer que ses derniers disposent d’un bon cloud security.

. Tout bon fournisseur doit disposer d’une infrastructure sécurisée pour le stockage cloud. Il faut savoir que le cloud est un géant système d’information qui ne laisse pas les hackers indifférents. Bien que la majorité des prestataires assurent d’avoir un niveau de sécurité optimal, le risque zéro n’existe pas.

La nécessité d'être connecté à Internet

Être connecté à Internet est indispensable pour avoir accès au cloud. Sans cela, il vous est impossible d’accéder à vos données et applications. Ainsi, si une panne internet survenait dans votre entreprise, vous auriez beaucoup de difficultés à travailler avec les éléments qui y sont stockés.

Le risque de panne de serveurs

Mis à part le risque de vol de données et la nécessité d’internet, un risque de panne de serveur peut causer un problème lorsque vous stockez des informations sur le cloud. Il fait savoir que même les fournisseurs les plus populaires ont déjà eu à s’occuper de problèmes de ce type. Lorsque la panne survient, l’accès aux données est impossible jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Quels sont les domaines d'application du cloud computing ?

L’un des facteurs ayant fortement contribué à la popularité du cloud computing, ce sont ces nombreux domaines d’application. Voici les plus connus.

Le stockage de données

Il s’agit bien sûr de la principale application du cloud computing qui peut permettre de conserver sur des serveurs des milliers de contenus (vidéos, audios, fichiers, etc.). Les utilisateurs ont la possibilité d’accéder à tout moment à ses fichiers à partir d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un simple smartphone. En plus de cela, ils ne paient que pour l’espace qu’ils occupent sur les serveurs externes ce qui leur fait économiser de l’argent.

 On retrouve aujourd’hui de nombreuses applications ou logiciels de sauvegarde qui proposent l’hébergement de données sur cloud. Dans les entreprises, l’utilisation du cloud peut permettre à différents membres d’accéder à des fichiers stockés même sans être présents dans les locaux.

Le développement d'application

Le système du cloud computing facilite le développement et l’utilisation d’applications mobiles et Web. Il faut savoir qu’il existe plusieurs applications aujourd’hui basées uniquement dans des clouds. La capacité d’externalisation du système a favorisé le développement des applis de streaming de musique telles que Deezer ou encore Spotify. Sur ces derniers, les contenus audios ne sont pas stockés directement dans vos appareils, mais sont sauvegardés sur cloud. Vous avez également les applications de streaming vidéo comme Netflix et OCS qui fonctionnent suivant le même principe.

Les jeux vidéo

Le secteur des jeux vidéo est l’un de ceux où l’utilisation du cloud s’est avérée importante. En effet, pour profiter de la meilleure expérience possible avec les jeux vidéo modernes, un ordinateur classique ne suffit pas. Celui-ci doit être puissant, avec une mémoire colossale, un processeur puissant, mais surtout une bonne carte graphique. Cependant, ce type d’équipements coûte excessivement cher et vous êtes obligé de tout le temps vous mettre à jour pour jouer à des jeux dernière génération.

L’avantage du cloud, c’est que vous n’êtes plus contraint de disposer de tous ses équipements pour jouer à des jeux de ce type. Avec un simple abonnement auprès d’un fournisseur de jeux vidéo dans le cloud, vous pourrez directement profiter des machines de ses dernières et jouer depuis n’importe quel terminal.

L'urbanisation des villes

L’utilité du cloud peut également se faire ressentir dans les projets d’urbanisme des grandes villes. Il pourrait faciliter la vie des usagers en leur permettant d’accéder à des informations concernant des places de stationnement ou pour informer les secours en cas de situation d’urgence. Il pourrait permettre de mieux contrôler le gaspillage énergétique à travers la surveillance du fonctionnement de certaines machines. Dans des pays où l’urbanisation tend de plus en plus vers la création de villes intelligentes, le cloud pourrait devenir l’une des solutions de stockage et d’information incontournables.

Comment reconnaître un bon service de cloud computing ?

Le choix d’un bon système de cloud doit nécessairement tenir compte d’un certain nombre de facteurs.

La compatibilité du support

Vous devez savoir que chaque cloud est différent, et il est possible que certains ne soient pas compatibles avec votre support. Le choix de votre cloud devra donc nécessairement se faire en tenant compte de ce dernier. Pour vous donner un exemple, il n’est pas possible de connecter à l’iCloud d’Apple lorsque vous vous servez d’un outil Mac.

La qualité de l'interface

L’interface d’un bon cloud doit être simple et facile à prendre en main. Aussi, il doit rester fluide et accessible depuis n’importe quel support (mobile ou pc). Pour finir, vous ne devriez pas avoir besoin de télécharger une application spécifique pour accéder à vos données.

Le stockage disponible

Puisqu’il renvoie directement à son utilité première, la capacité de stockage est un facteur que vous ne devez absolument pas négliger. Généralement, les prestataires de clouds gratuits sur Internet proposent entre 2 et 30 Go d’espace. Cependant, vous pouvez profiter jusqu’à 1 To d’espace en souscrivant à un abonnement sur un cloud payant.

Le coût

Pour les clouds gratuits en ligne, vous n’avez pas à payer quoi que ce soit pour bénéficier du service. Néanmoins, ce dernier devient payant lorsque vous avez besoin de beaucoup plus d’espace pour stocker vos données. Vous pouvez alors faire le choix d’un abonnement annuel ou mensuel. Pour bénéficier de la meilleure facturation possible, vous devrez avoir recours à un comparateur d’offre cloud pour.

La sécurisation des données

Il s’agit sans doute du paramètre le plus important à considérer au moment de souscrire à un abonnement cloud. Le prestataire de service cloud doit être en mesure de garantir un niveau de sécurité optimal pour la sauvegarde de vos données. De même, il doit disposer de sauvegarde pour éviter la perte de données en cas d’incidents.

Souhaitez-vous allez plus loin dans le métier de l’IT ? Découvrez nos formations certifiantes ! 

Newsletter IT "Hebdomadaire"

Recevez gratuitement dès votre inscription à ma Newsletter hebdomadaire :

  • La formation 100% en ligne « Devenir un Expert IT certifié », d’une valeur de 79€
  • Le guide pour tout comprendre sur la certification IT
  • Tous mes meilleurs conseils pour atteindre vos objectifs PRO

Cet article était-il utile ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à évaluer cet article !

Comme vous avez trouvé ce post utile...

Suivez-nous sur les médias sociaux !

Nous sommes désolés que ce post n'ait pas été utile pour vous !

Laissez-nous améliorer ce poste !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer cet article ?

Cette publication est également disponible en : ENGLISH

Sommaire

Catégorie
Partagez

AJOUTER UN COMMENTAIRE

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POURSUIVEZ VOTRE LECTURE