+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 4000 abonnés
  • + de 310 000 vidéos vues
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube
Tout Savoir sur les Certifications Cisco
  • Day 1 : Les bases du réseau
  • Day 2 : Monter son propre LAB réseau à domicile
  • Day 3 : Comment obtenir un apprentissage efficace
  • Day 4 : Comprendre le modèle référence OSI
  • Day 5 : La couche 3 : Le protocole Internet

🎁 : Guide de la Certification Cisco

.

Topologies Réseau câblé

Dans un réseau câblé, deux appareils qui veulent communiquer l’un avec l’autre doivent être connectés par un câble. Ce qui est évident…

| Ce câble peut contenir des brins de métal ou bien de la fibre optique.

Les données qui transitent sont délimitées par les propriétés physiques de ce câble.

C’est ce qu’on appelle | la norme IEEE 802.3, plus connu sous le nom d’Ethernet.

Les connexions filaires sont très efficaces, ce qui permet d’avoir une bonne communication.

| Pour assurer cette fiabilité, il faut bien sûr respecter la norme.
C’est-à-dire :

  •  la taille des brins de fils,
  •  le nombre de torsions,
  •  ainsi que la longueur maximum à ne pas dépasser

| selon la norme 802.3.

Les données circulent entre les deux têtes du câble.

Que ce soit de la fibre optique ou des brins de métal.

Ces signaux électriques, qui sont utilisés pour transporter les données, circulent donc d’un bout à l’autre.

| Dans ce type de configuration, les 2 appareils qui sont connectés sur le même câble réseau ont un chemin direct de communication.

Ils peuvent s’échanger des données, et même en transmettre simultanément.

Alors même si les réseaux câblés sont très fiables, il y’a quelques lacunes… Par exemple, lorsqu’un appareil est connecté par un câble, il lui est difficile de se déplacer… C’est-à-dire qu’il ne peut pas aller très loin…

De plus, pour qu’un appareil puisse se connecter à un réseau câblé, il devra être obligatoirement équipé d’un connecteur compatible avec l’extrémité du câble. | Par exemple du RJ45 ou un | connecteur fibre optique.

Et comme les appareils deviennent de plus en plus petits et plus mobiles, il n’est souvent pas pratique de les connecter à un fil.

| C’est là qu’intervient le réseau sans fil !!!

Comme son nom l’indique, un réseau sans fil supprime le besoin d’être attaché à un fil ou un câble.

De nos jours, la mobilité devient de plus en plus importante. Les utilisateurs doivent pouvoir se déplacer à volonté tout en restant connecté au réseau.

De plus, grâce à cette technologie, un seul et même utilisateur peut se connecter au réseau avec plusieurs appareils sans fil différents.

Les données circulent dans un espace libre, sans les contraintes et protections d’un câble.

Comme les données circulent librement dans les airs, de nombreuses variables peuvent affecter ces données et leur livraison…

Pour minimiser ces variables, les admin réseau doivent se concentrer sur deux choses importantes : |

  •  Les périphériques sans fil doivent respecter la norme IEEE 802.11.
  •  Et la couverture sans fil, dois être disponible uniquement là, où les utilisateurs devraient l’utiliser.

    Alors, pour le CCNA, gardez à l’esprit que l’examen porte plutôt sur une vision fonctionnelle de la technologie sans fil.
    Pour tout ce qui est plus poussé, comme les caractéristiques RF, ou bien les performances des antennes, c’est plutôt réservé aux examens CCNP.

Topologies LAN sans fil

| Nous allons maintenant parler des différentes Topologies.

La communication sans fil a lieu dans un espace libre grâce à l’utilisation de signaux radiofréquences, | qu’on retrouve avec les symboles  « RF ».

La théorie de ces signaux RF peut sembler complexe et on le verra plus tard dans le cours.

| Pour l’instant, on va partir sur un exemple simple, celui de 2 PC portables.

Sur ce schéma, supposons simplement que le PC A émet des signaux RF au PC B.

Comme on peut le voir, l’émetteur peut contacter le récepteur à tout moment, tant que les deux appareils sont réglés sur la même fréquence, ou le même canal, et qu’ils utilisent le même procéder pour transporter les données entre eux.
Ici on à une communication unidirectionnelle… ce qui n’est pas forcément pratique…

.

Pour tirer pleinement parti de la communication sans fil, les données doivent voyager | dans les deux sens, comme le montre ce schéma.

Avec une communication bidirectionnelle, les 2 PC peuvent communiquer simultanément.

Mais pour éviter les interférences, comme les deux PC utilisent le même canal, les PC’s devront gérer une certaine latence entre eux.

| Plus le nombre d’appareils augmente et + il y’aura d’interférence…

Par exemple, ce schéma nous montre 3 appareils réglés sur le même canal et ce qui pourrait se produire si un ou tous les PC, transmettaient en même temps.

Ce type de problème peut vous rappeler un réseau local traditionnel, c’est-à-dire non commuté).
Là où plusieurs hôtes se partageaient la même bande passante…

.

Pour utiliser efficacement le wifi, tous les hôtes doivent fonctionner en mode half-duplex, afin d’éviter de heurter d’autres transmissions déjà en cours.

Comme pour l’Ethernet, en half-duplex, cela signifie qu’aucun hôte ne pourra transmettre et recevoir en même temps.

Et bien, Un LAN sans fil est très similaire.

Étant donné que plusieurs hôtes peuvent partager le même canal, ils partagent également la même zone d’air, ou le même canal.

Par conséquent, pour que tout reste propre, un seul appareil doit transmettre.

Pour respecter cette condition, les appareils se basent sur la | norme 802.11, qui permet de déterminer si le canal est libre et disponible avant de transmettre n’importe quelle donnée.

Ce qui veut dire que tous les WLAN en IEEE 802.11 sont toujours en semi-duplex !

Car les transmissions entre stations utilisent la même fréquence ou le même canal.

Une seule station peut émettre à la foissinon, des collisions se produisent.

Pour avoir du full-duplex en wifi, la transmission d’une station devra se faire sur une fréquence, pendant qu’elle reçoit sur une fréquence différente.

A l’identique des réseaux Ethernet en full-duplex.

Alors même si c’est certainement possible de faire du full-duplex en wifi, la norme 802.11 ne permet pas ce type de fonctionnement.

Il existe tout de même, certaines méthodes qui permettes à plusieurs appareils de transmettre sur le même canal et en même temps, mais ce n’est pas au programme du CCNA.

.

Retrouver de nombreuses vidéos de cours sur la chaine Youtube Formip

Suivez le parcours CCNA sur le site Formip

Tout Savoir sur les Certifications Cisco
  • Day 1 : Les bases du réseau
  • Day 2 : Monter son propre LAB réseau à domicile
  • Day 3 : Comment obtenir un apprentissage efficace
  • Day 4 : Comprendre le modèle référence OSI
  • Day 5 : La couche 3 : Le protocole Internet

🎁 : Guide de la Certification Cisco

Tout Savoir sur les Certifications Cisco
  • Day 1 : Les bases du réseau
  • Day 2 : Monter son propre LAB réseau à domicile
  • Day 3 : Comment obtenir un apprentissage efficace
  • Day 4 : Comprendre le modèle référence OSI
  • Day 5 : La couche 3 : Le protocole Internet

🎁 : Guide de la Certification Cisco

Tout Savoir sur les Certifications Cisco
  • Day 1 : Les bases du réseau
  • Day 2 : Monter son propre LAB réseau à domicile
  • Day 3 : Comment obtenir un apprentissage efficace
  • Day 4 : Comprendre le modèle référence OSI
  • Day 5 : La couche 3 : Le protocole Internet

🎁 : Guide de la Certification Cisco

Share This