+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Commande SHOW et de configuration IOS

Configuration IOS: La commande «show version»  permet d’afficher des infos sur l’équipement réseau comme le modèle, les interfaces et bien plus…

|Pour afficher en détail les interfaces et statuts d’un commutateur, on utilisera la commande « show ip interface brief »

La colonne « Status » nous indique l’état de l’interface.

Si elle est up ou down.

Il s’agit de l’état physique, c’est-à-dire que s’il y’a bien un câble sur l’interface.

Et la colonne « protocole » nous indique si l’interface est opérationnelle ou non.

Il est tout à fait possible que le statut soit « UP » et le protocole « Down » car le port s’est volontairement désactivé par sécurité.

|La commande « show interfaces » nous affiche des informations sur :

  • le statut,
  • la vitesse,
  • les paramètres duplex,
  • etc.

On peut même voir le nombre de paquets entrants et sortants.

|Nous venons de voir le mode utilisateur, représenté par le sigle « plus grand que » et le mode « enable » ou « privilégié » représenter par le symbole « # »

La plupart des configurations d’un switch ou d’un routeur sont à faire dans le mode de configuration global.

Pour cela il faut faire la commande « configure terminal »

Vous pouvez reconnaître le mode de configuration, par le |symbole (config) #.

|Dans ce mode, si vous essayez de saisir une commande « show », qui s’utilise normalement dans le mode précédent, alors, vous obtiendrez une erreur:

|Afin d’éviter de sortir de ce mode et de pouvoir exécuter des commandes « show », il suffit de rajouter un « do » devant la commande.

|La commande « Hostname » permet de modifier le nom d’hôte de l’équipement :

|Si vous voulez changer la configuration d’une interface, alors il faudra d’abord rentrer dans son mode de configuration.

Par exemple la commande « interface fastethernet 0/2 » permet de renter dans le mode de configuration de l’interface fast ethernet 0/2.

On voit que le sigle à changé et est représenté maintenant en| « config-if »

|Les commandes « Duplex » et « Speed » permettent de changer le mode duplex et la vitesse de l’interface .

Dans cet exemple, le duplex a été modifié en « Full » et la vitesse à « 100Mbit »

|Si vous avez plusieurs interfaces, il peut être utile de configurer une description afin de savoir quelle interface se connecte à quel périphérique.

|Si vous voulez configurer plusieurs interfaces en même temps, au lieu de s’y connecter sur chacune et de rentrer les mêmes commandes, vous pouvez utiliser la commande « interface range »

Dans cet exemple, chaque commande que je taperais dans ce mode impactera les interfaces 0/5,6,7,8,9 et 10.

|Un simple Exit permet de revenir au mode de configuration précédent.

Pour éviter que tout le monde puisse se connecter sur le switch, on va le protéger en lui définissant des mots de passe.

|On va commencer par sécuriser le port console :

La commande « line console 0 » permet de rentrer dans le mode de configuration du port console.

Ensuite on lui configure le mot de passe « Negan » avec la commande « password », et pour terminer, la commande « login » permet de l’activer.

Maintenant, chaque fois qu’une personne se connectera sur le port console de l’équipement, |l’IOS demandera le mot de passe.

Actuellement sur notre switch, | si nous tapons « enable », nous avons accès au mode privilégié.


Il est possible de configurer un mot de passe pour |cet accès :

La commande « enable password » en mode de configuration globale permet d’activer un mot de passe sur l’accès « enable »

maintenant que nous avons configuré des mots de passe pour le port console et l’accès « enable », il serait judicieux d’activer une bannière d’avertissement pour ceux qui se connecte aux équipements réseaux.

|La commande « banner » permet de configurer une bannière.

Par contre il faut utiliser un symbole pour que l’IOS reconnaisse où le message commence et où il se termine…

Dans cet exemple, nous avons utilisé le symbole « % », mais vous pouvez utiliser n’importe quel autre symbole.

|Maintenant, chaque fois que quelqu’un se connectera sur le commutateur, il verra le message d’affiche.