+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Dépannage des problèmes courants avec les commandes importantes

Dans ce cours, nous allons voir en détail, les différents process de Dépannage d’un réseau.


Sur cette topologie, le PC ne peut pas communiquer avec le serveur qui se trouve sur un réseau distant.

On va voir quatre étapes de dépannage, qui sont recommandées de faire à partir du PC.

  1. |Tout d’abord, on commence par essayer de pinguer l’adresse de loopback. Pour ça, il faut ouvrir une fenêtre « d’invite de commande » et faire un ping de l’IP 127.0.0.1. 

    Cette IP est l’adresse de loopback.
    Elle permet de tester le protocole TCP de sa propre machine.
     Si le ping réussi, c’est que la pile TCP/IP fonctionne. 
    Et en cas d’échec, c’est qu’il y’a une défaillance TCP/IP, et dans ce dernier cas, faudrait voir à réinstaller ou réinitialiser la carte réseau du PC.
  2. |Ensuite on peut essayer de pinguer l’hôte local. C’est-à-dire, sa propre IP.

    Dans l’exemple il s’agit de l’IP du PC qui est la 192.168.1.1.
    Si le ping réussi, c’est que la carte réseau du PC fonctionne parfaitement.
    La pile TCP/IP peut communiquer avec la carte réseau à travers son pilote. 
    Si le ping échoue, faudrait probablement revoir en détail les paramètres TCP/IP du PC.
  3. |Si le problème n’a toujours pas été ciblé, on peut tester un ping vers la passerelle par défaut, c’est-à-dire la Gateway !


    En principe, il s’agit de l’IP de l’interface du routeur. Sur cette topo, c’est l’IP 192.168.1.254.

    Si le ping fonctionne, c’est que la carte réseau est bien connectée au switch et qu’elle peut communiquer correctement avec son propre réseau local.

    Et si le ping échoue, c’est qu’il y’a un problème en local qui pourrait être n’importe où, entre le pc et le routeur.
  4. |Si les 3 premières étapes de Dépannage réussissent, alors qu’il ya toujours un problème de communication entre le PC et le serveur, on peut tester directement un ping de celui-ci ! C’est-à-dire, qu’à partir du PC on lance un « ping 192.168.2.1 ».

    Dans l’exemple, on voit que le ping fonctionne parfaitement. Cela veut dire que la communication IP entre le PC et le serveur distant est bonne. 
    Le réseau physique distant fonctionne.

Si toutes ces étapes de dépannage sont correctes et qu’il y’a toujours un problème de communication avec le serveur, c’est qu’il y’a probablement un problème de| résolution de nom, dans ce cas, il faudrait penser à vérifier les paramètres DNS !

|Le principal objectif d’un admin réseau est de s’assurer que les équipements réseau fonctionnent convenablement. 

On va voir les principales commandes de “Dépannage” qu’il faut connaitre pour dépanner au mieux le réseau .

|La commande « ping » permet de tester l’accessibilité d’une autre machine à travers un réseau IP.

Elle mesure également le temps qu’elle a mis pour recevoir la réponse, c’est ce qu’on appelle le| RTT qui se traduit en français par le temps aller-retour.
Cette commande utilise |une requête ICMP Request et attend une réponse ICMP Reply.

Un envoi répété permet d’obtenir des statistiques, pour déterminer le taux de paquets perdus et le délai moyen de réponse.

|La commande Traceroute, ou tracert sous Windows, est une commande qui permet de suivre les chemins qu’un paquet IP va prendre pour aller d’un point à un autre.

Les paquets IP sont acheminés vers la destination en passant d’un routeur à un autre.

Chaque routeur examine sa table de routage pour déterminer le routeur suivant.

La commande Traceroute va permettre d’identifier les routeurs qui ont été traversés, et d’ indiquer le délai entre chacun des routeurs, ainsi que, les éventuelles pertes de paquets.
Ces informations sont très utiles pour diagnostiquer des problèmes de routage, comme des boucles. C’est-à-dire des paquets IP qui tournent en rond !

|La commande Arp -a permet d’afficher la correspondance entre les adresses IP et les mac adresse sur un PC.

|La commande Show IP arp est identique à un arp -a, sauf qu’elle s’exécute sur un routeur Cisco, et permet d’afficher aussi la table ARP.

| Ipconfig ou ipconfig /all  est un utilitaire de ligne de commande disponible sur toutes les versions de Windows. Il permet d’obtenir les paramètres IP d’un PC. L’ option  « / all » à la fin de la commande « ipconfig » permet d’afficher l’adresse IP, le masque réseau et la passerelle par défaut, pour toutes les cartes réseau physiques et virtuelles.
Elle affiche même les paramètres DNS.

|La commande Telnet est une application qui permet de se connecter sur des périphériques distants. Telnet, et même SSH, sont des protocoles de terminaux virtuels qui font partie de la suite TCP / IP. 
Ils permettent d’établir des connexions d’un périphérique réseau à un ou plusieurs périphériques distants. Pour se connecter à un hôte qui prend en charge Telnet, il faut utilisez la commande Telnet + l’IP de l’hôte à connecter :

|Et SSH est le remplaçant deTelnet, qui lui, est beaucoup plus sécurisé, car la communication entre le client et le serveur est cryptée.

Il existe deux versions de SSH. |SSHv1 et SSv2.

Le mieux est d’utiliser SSHv2, car il utilise un algorithme de cryptage beaucoup plus amélioré. 

Pour démarrer une session cryptée avec un périphérique réseau à distance, il faut utiliser la commande ssh + de l’hôte à connecter.

📘Guide IT💻+ 1 cours gratuit sur le réseau informatique

La Voie Express vers ses objectifs professionnels