+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Dépannage EIGRP en IPv4

Dans ce cours, nous allons voir différentes étapes de dépannage pour résoudre un problème EIGRP.


Admettons que l’on vienne de configurer le protocole de routage EIGRP sur l’ensemble des routeurs de cette topologie, |et qu’en faisant un ping d’un bout à l’autre, |ça ne fonctionne pas

Alors en général, quand il y’a un problème « eigrp », c’est que ça vient :

  • |Soit d’un problème adjacent de ses voisins
  • |Ou bien d’un problème de routage

Pour commencer, on va donc aller vérifier que les routeurs découvrent bien leurs propres voisins, avec la |commande : « show ip eigrp neighbors »

ici, on s’aperçoit sur le routeur 1, que le protocole EIGRP ne trouve pas ses voisins. Les relations ne sont donc pas établies.

La prochaine étape du dépannage consiste donc à déterminer ce qui empêche ces relations de se former, malgré que le routage Eigrp soit bien configuré sur les 3 routeurs.



|En lançant la même commande sur le routeur 2, on voit que lui a bien formé une relation avec le routeur 3, mais pas avec le routeur 1.

Du coup, on peut se demander si toutes ces interfaces sont bien up ?

|La commande « show ip interface brief » permet de jeter un coup d’œil sur l’état des interfaces qui relie le routeur.

On voit bien que nos deux interfaces du routeur 2 sont |activent, car les colonnes Statuts et protocole sont dans un état « UP »

La prochaine étape du dépanne consisterais à vérifier s’il n’y a pas une incompatibilité au niveau de |l’AS.

Le protocole EIGRP fonctionne à l’intérieur d’un système autonome.

C’est-à-dire qu’il ne peut communiquer qu’avec les routeurs configurés avec le même numéro d’ AS.

|La commande « show ip protocols » permet de voir, si les routeurs ont le même numéro d’AS.

|Ici, on voit clairement que les numéros AS du routeur 1 et 2 sont différents, et donc, incompatible.

|Pour corriger ce problème,il faut d’abord supprimer l’ancien process de routage eigrp avec la commande | « no router eigrp », ensuite il faut activer le nouveau eigrp dans le bon groupe avec la commande| « router eigrp », et il reste plus qu’à inclure les réseaux pour le routage eigrp avec la commande | « network ».

Ici on déclare le réseau 10.0.1.0 et le 192.168.1.0.

La suite du dépannage consisterait à ce demandé si le protocole EIGRP est bien activé sur les interfaces.

|La  « show ip eigrp interfaces » permet de voir les interfaces EIGRP qui sont activent.

Si une interface n’est pas répertoriée dans la sortie de cette commande, c’est que tout simplement, le routeur n’utilise pas EIGRP pour cette interface.

Dans l’exemple, les interfaces| Fast Ethernet 0/0 et 0/1 du routeur 2 sont bien activées pour L’ EIGRP.

Par contre, on peut remarquer que l’interface |0/0 n’a pas de voisins connectés, car il y a 0 peers Tant dis que la 0/1 voit bien son voisin.

Il serait donc temps d’aller vérifier si les interfaces passives sont bien configurées.

Dans L’EIGRP, il est possible de configurer une interface pour qu’elle n’émette pas de mise à jour EIGRP, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas de transmission de paquets hello.

Ce qui est très utile sur les interfaces en bout de chaine, c’est-à-dire, là ou il y’a des utilisateurs connectés avec un switch.

|La commande « show ip protocols » permet de faire afficher les interfaces passives.

Ici, on s’aperçoit que l’interface 0/1 est configurée comme passive, c’est pourquoi le routeur 1 ne peut pas former une adjacente voisine avec le routeur 2.

Pour régler ce problème, il suffit| simplement de faire un « no passive-interface » directement sur l’interface en question.

La dernière chose à vérifier serait de voir si les mises à jour eigrp sont bloquées…

Si une ACL bloque les communications eigrp, alors les routes n’apparaitront pas dans les tables de routages.

|La commande « show ip access-lists » nous prouve bien qu’une ACL est configurée sur le routeur 2 et bloque tout trafic EIGRP.


|Et avec la commande « show ip interface FastEthernet0/0 », cela nous confirme qu’elle est bien active sur le routeur2.

Pour corriger ce blocage, on peut le faire de 2 façons différentes.

  • |Soit on supprime le blocage sur l’interface,
  • ou |soit on supprime carrément l’ACL en mode de configuration global

Nous venons de voir tous les problèmes qu’on peut rencontrer en EIGRP, | à cause d’une mauvaise relation avec ses voisins.

La deuxième cause principale d’un problème sur le protocole EIGRP sont les problèmes liés| à la table de routage.

Désormais, nous savons que la relation de voisinage entre les routeurs est bonne.

|Pourtant un ping du routeur 1 vers le 3 ne fonctionne toujours pas.

|Si on fait un « show ip route » sur le routeur 1,

on voit qu’il n’y a pas de chemin vers le réseau 192.168.2.0.

À ce stade, on pourrait se demander si tous les réseaux ont bien été configurés en EIGRP.

|La commande « show ip protocols » faite sur le routeur 3 nous confirme qu’il manque bien un réseau, celui du 192.168.2.0.

Comme il ne fait aucune annonce de ce réseau, c’est pour ça que ses voisins n’en ont pas connaissance…

Pour corriger ce problème, |il faudrait se connecter dans la configuration de EIGRP, et lui ajouter ce réseau avec la commande « network »

Nous venons de voir les différentes étapes pour tenter de dépanner un problème EIGRP en IPv4.

Dépannage EIGRP en IPv6

|Du côté de l’IPv6, c’est très similaire.

La seule différence c’est que le protocole EIGRP s’active directement sur l’interface IPv6, et non pas en mode de configuration globale.

|La commande « show ipv6 protocols » permet de vérifier les protocoles de routage IPv6 sur le routeur

|La commande « show ipv6 eigrp neighbors » affiche les voisins découverts

|Un « show ipv6 route eigrp » montre le contenu de la table de routage IPv6 qui comprend les route eigrp.

|La commande « show ipv6 eigrp topology » , permet de voir toutes les mises à jour de routage que le routeur a reçues, avec pas mal d’informations

|La commande « show ipv6 interface brief » permet de vérifier si les adresses IPv6 ont bien été assignées sur les interfaces,

|Et la commande « show ipv6 access lists » , permet de vérifier s’il existe des ACL’s de configurés.