+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Dépanner un switch avec les Outils Ping / Traceroute / Telnet

Dépanner un switch: Dans cette partie, on va parler de dépannage.

Quand on tombe sur un problème réseau et qu’on commence à Dépanner un switch, il est fortement conseillé de documenter toutes les étapes que l’on suit jusqu’à ce qu’on résolve le problème. Cela permet de réagir plus vite si le même problème revient de nouveau.

On va maintenant voir les principales commandes qui servent pour dépanner un réseau


| La commande « ping » permet de tester l’accessibilité d’une autre machine à travers un réseau IP. Elle mesure également le temps qu’elle a mis pour recevoir la réponse. C’est ce qu’on appelle , | le RTT qui signifie en français le temps aller-retour.

|La commande Traceroute s’appuie sur-le-champ TTL des paquets IP.

|Chaque paquet IP possède un champ TTL qui se décrémente à chaque passage d’un routeur. On peut voir ça, comme la durée de vie maximum d’un paquet IP.


Lorsque ce champ arrive à zéro, le routeur, considère que le paquet tourne en boucle, et donc, il le détruira.

Cette commande permet de suivre le chemin qu’un paquet IP va prendre pour aller d’un point à l’autre.

|Et la commande Telnet est un protocole qui permet de se connecter sur un serveur distant.

Lorsqu’on l’utilise, |le numéro de port par défaut qui est utilisé est le port 23.

Problème commun lié au Duplex

|Nous avons vu qu’il était possible de configurer un port avec 3 modes duplex différents :

  • Half,
  • auto
  • et full.

Et qu’on pouvait aussi configurer la vitesse sur chacun des ports..

|Si l’un de ces paramètres est différent entre deux équipements, cela pourrait causer pas mal de problèmes de communication.

Que ce soit entre :

  • 2 switches,
  • un switch et un routeur,
  • ou bien un poste de travail et un switch.

En général ça se produit quand on configure soit même la vitesse et le mode duplex

|Par exemple si une extrémité est définie en full-duplex, et l’autre en half-duplex, alors il y aura pas mal de problèmes.

|Et même si d’un côté on a du Full-Duplex, et de l’autre c’est configuré en auto, il suffit que l’autonegociation échoue, et fasse passer le port en Half duplex pour qu’ il y ait une incompatibilité.

Ce qui peut causer, de grosses lenteurs sur le réseau et de nombreuses pertes de connexion…

|La commande « show interface », suivie du numéro de l’interface, |permet de vérifier les paramètres duplex et de vitesse.

Une image contenant texte

Description générée avec un niveau de confiance élevé

Si le protocole CDP est activé, et qu’il y’a des problèmes de Duplex, |alors il est possible de voir des messages d’erreur s’afficher directement sur la console.

CDP est un protocole de découverte de réseau qui travaille à la couche 2.

Il permet de trouver d’autres périphériques voisins qui sont directement connectés.

On a vu que sur la console, des messages d’erreurs de type duplex pouvaient s’afficher automatiquement. Et bien c’est aussi le cas quand une interface tombe. C’est-à-dire, quand elle passe d’un état « UP » en « Down »

|voici le type de message qu’il est possible de trouver sur sa console.

|Et pour finir, si on veut configurer les différents modes duplex, il faudra simplement utiliser la commande « Duplex » |directement dans l’interface !