+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

DTP Dynamic Trunking Protocol

Le protocole DTP est un protocole propriétaire Cisco.
C’est-à-dire qu’il ne fonctionne qu’entre switchs Cisco!

Le tableau que vous voyez reprend toutes les possibilités qu’il est possible de faire, avec la configuration du DTP entre 2 switchs.

Ces états sont très importants à connaitre, car selon le modèle du switch, l’état par défaut n’est pas le même.

À chaque fois qu’un port monte, des annonces DTP sont envoyées.

| Si le port est connecté à un switch voisin, alors ils s’échangeront et répondront aux annonces DTP.
Des deux côtés, l’activation du Trunk s’effectuera automatiquement !

| Par contre, si le port est connecté à un pc, alors ce dernier ne répondra pas aux annonces DTP.


Car le PC ne comprend pas le protocole.
Du côté du switch, le trunk ne sera donc pas activé ! Et le port restera en mode Access

Un switch envoie donc des requêtes DTP régulièrement sur le réseau. Pour annuler ces envois, il faut utiliser | la commande « switchport nonegociate » directement sur l’interface.

Une interface peut être configurée de 4 façons différentes :

  • | -La commande « switchport mode access » force le port en mode « accès », et désactive l’envoi de requête DTP sur le réseau.

  • | -La commande « switchport mode trunk » force le port à être un port trunk, et envoie des requêtes DTP au switch d’en face.

  • | -La commande « switchport mode dynamic auto », est en quelque sorte un mode passif.


C’est-à-dire qu’il attend patiemment un message, du switch en face, pour s’autoconfigurer.

Si le port en face est en mode « Trunk » ou en mode « desirable », alors il montera en « trunk ».
Sinon il restera en mode « acces » !
Dans ce mode des requêtes DTP sont envoyées régulièrement sur le réseau.

  • | Et la commande « switchport mode dynamic desirable » est un mode Actif !


C’est-à-dire qu’il envoie des requêtes DTP au switch d’en face pour lui faire une proposition de trunk.

VLAN Trunking Protocol

| Pour réduire les erreurs de configuration de VLAN dans son réseau, il faut utilisez le protocole VTP

C’est un protocole de couche 2 qui facilite la gestion de VLAN à travers plusieurs switches dans un réseau.

En l’utilisant, vous n’avez pas besoin de vous connecter à chaque switch pour créer et nommer chaque VLAN manuellement. 

VTP le fait automatiquement.

Si on a que quelques switchs, on peut gérer ses vlan’s manuellement.
Mais sur des grands réseaux,
VTP est beaucoup plus avantageux.

Un switch ne peut appartenir qu’à un seul domaine VTP.

Les configurations que l’on apporte sur un équipement qui est en mode VTP serveur se propageront sur l’ensemble des autres équipements qui sont en mode Client.

Les messages VTP que s’échange les switches sont envoyés toutes les 5 minutes ou bien, à chaque fois qu’il y a une modification sur les VLAN.

Ces échangent se font uniquement dans un même domaine VTP

Il existe trois versions VTP différentes.
La version 1 est la version par défaut.

Les différentes versions ne sont pas compatibles entre eux, il faut obligatoirement la même version dans le même domaine VTP.

Il existe trois modes VTP différents:

  • | Le mode Server: est le mode VTP par défaut. 
    Ici, les VLAN sont propagés sur le réseau d’un même domaine VTP. 
    Lorsque l’on modifie la configuration VLAN sur un serveur VTP, que ce soit un ajout, une suppression ou bien une simple modification, elle est propagée sur tous les switchs du domaine VTP. 
    | La commande « vtp mode server » permet de configurer le switch en mode VTP serveur.
  • |Dans le mode Client: il n’est pas possible de modifier la configuration des VLAN. La synchronisation se fait avec d’autres switchs qui sont soit en mode Client ou bien en mode Serveur !
    | La commande « vtp mode client » permet de configurer le switch en mode VTP Client.
  • |Et en mode Transparent, quand on modifie la configuration des VLAN’s, cela n’affecte que le switch local et il il n’ya aucune propagation dans le domaine VTP.
    Les messages VTP peuvent circuler librement, mais aucune synchronisation ne sera faite avec un autre switch !

|La commande « vtp mode transparent »  permet de configurer le switch en mode transparent.

| On va maintenant passer à sa configuration.

La commande « vtp », en mode de configuration globale, permet de configurer le mode, soit en client, soit en serveur, ou bien en mode transparent .

|Un nom de domaine VTP peut être renseigné manuellement ou bien appris automatiquement.


Dans l’exemple, on lui
donne comme nom de domaine, FORMIP, avec la commande « vtp domain »

Par défaut, aucun domaine n’est défini.

Il est même possible de lui mettre un mot de passe avec la commande « vtp password ».

Alors il faut faire attention avec les mots de passe, car si vous n’attribuez pas le même mot de passe pour les switchs du même domaine, alors le protocole VTP ne fonctionnera pas correctement.

| La commande « vtp pruning » permet de faire des économies de bande passante.
Par exemple si il y’a plusieurs VLAN, et que le switch n’a aucun de ses ports sur l’un de ces VLAN’s, alors il est inutile qu’ils reçoivent des trames VTP de ce VLAN.

La fonction « VTP pruning » permet d’avertir le switch voisin de ne pas lui envoyer de trafic pour un VLAN dont il n’a aucun port d’affecter.

| La commande « show vtp status » permet d’afficher la configuration VTP du switch.

| Et la commande « show vlan » affiche la configuration des VLAN