+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Présentation d’EtherChannel

Ether Channel : L’arrivée d’applications qui utilise la vidéo demande une plus grande bande passante.
Alors, on peut très bien augmenter la vitesse du réseau en utilisant des liens plus rapides, mais cette solution est très coûteuse. 

Il est aussi possible d’augmenter la vitesse en utilisant |plusieurs liens physiques entre les switchs.


Mais le protocole spanning tree |bloquera l’un des liens pour éviter les boucles…

La solution qui a été trouvée et développée par Cisco |est la technologie de lEther Channel.

Ce protocole permet d’augmenter la vitesse entre les switchs en |regroupant plusieurs ports FastEthernet ou Gigabit Ethernet dans un seul lien logique ; qui portera le nom de EtherChannel.

Sur la topologie de droite, les deux liens physiques sont regroupés dans un seul EtherChannel, ce qui résout donc, le problème du spanning tree, car il ne voit plus qu’un seul lien EtherChannel, il n’a donc plus besoin de bloquer des liens physiques pour éviter une boucle.

Et vu que tous les liens physiques dans un EtherChannel sont actifs, cela augmente donc la bande passante. 

Il est possible de regrouper de deux à huit ports physiques dans un seul et même lien logique EtherChannel.

La seule condition est que les types de ports doivent être identiques sur ce même lien.

C’est-à-dire, par exemple, qu’on peut regrouper quatre ports Fast Ethernet dans une seule liaison Ethernet, mais par contre, il n’est pas possible de regrouper deux ports FastEthernet et deux ports Gigabit Ethernet dans un EtherChannel.

|Il est également possible de configurer |plusieurs liens EtherChannel entre deux périphériques.

Et dans ce cas,le spanning tree |bloquera l’un des liens EtherChannels pour éviter les boucles et ainsi il permettra d’avoir de la redondance. 

Lorsque le spanning tree effectue le blocage, c’est |l’EtherChannel entier qui est impacté, c’est-à-dire qu’il bloque tous les ports appartenant à ce lien EtherChannel.

Un autre avantage que possède l’EtherChannel, c’est dans sa configuration.

Comme il permet de regrouper plusieurs liens physiques, et bien si on fait des modifs sur la conf du port EtherChannel, et bien ce sera tous les ports qui appartiennent à ce lien, qui seront configurés automatiquement !

En plus de fournir une redondance, l’EtherChannel peut aussi faire de l’équilibrage de charge.

|L’objectif d’une agrégation de lien est d’augmenter la bande passante en fusionnant plusieurs liens physiques par un seul lien logique.

Par exemple si on utilise 3 liens de 100Mégas et que j’en fais un seul lien logique, et bien le débit sera de 300Mégas.

Une agrégation peut compter au maximum 8 interfaces physiques.

Nous allons voir 2 types de protocoles d’agrégation de lien :

  • |PAgP
  • et |LACP.

|PAgP est un protocole propriétaire Cisco, qui utilise |3 statuts dans sa configuration :

  • Le statut On, sert à déclarer une agrégation active
  • Dans le mode Désirable : il fait la demande avec le switch d’en face pour créer l’agrégation
  • Et le statut Auto, va attendre la négociation pour devenir une agrégation.

Le tableau nous montre la compatibilité avec les différents modes PAgP

|Et le protocole LACP est un protocole standard qui peut communiquer avec différents constructeurs.

|Lui aussi utilise 3 statuts dans sa configuration :

  • Le statut On : est pour déclarer une agrégation active
  • Le mode Active : est identique au mode désirable de PAgP.
  • Et le mode Passive : corresponds au mode Auto de PAgP.

C’est-à-dire que là aussi, il va attendre la négociation pour devenir une agrégation.

Les compatibilités des différents modes sont identiques au protocole PAgP.