+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Vecteur de distance et État de lien

Protocole EIGRP: Un protocole de routage permet d’échanger des informations sur les différents réseaux.
Il permet de choisir le meilleur chemin pour chaque réseau.
Et toutes ces infos sont stockées dans la table de routage de chaque routeur.

Les protocoles de routage permettent de mettre en oeuvre un routage dynamique, c’est-à-dire un routage automatisé, contrairement au routage statique qui demande la configuration manuelle des différentes routes.

On distingue deux environnements différents de protocoles de routage :

  • Ceux qui sont internes à un système autonome
  • et ceux qui y sont externes

Un système autonome est un ensemble de réseaux faisant partie d’un même groupe.

  • Les protocoles OSPF, RIP, IS-IS et EIGRP sont des IGP: c’est-à-dire qu’ils sont utilisés entre équipements d’un même domaine d’administration, donc dans un même AS.
  • Et le protocole BGP est le seul protocole qui permet d’échanger des informations de routage entre des systèmes autonomes différents.

Par exemple la liaison entre notre réseau à la maison et celui de notre fournisseur d’accès à internet, se fait en BGP.

Le principal objectif d’un protocole de routage est de maintenir à jour sa table de routage pour éviter les boucles réseau !

Il existe deux familles de protocole de routages :

  • ceux à vecteur de distance
  • et ceux à état de liens

Vecteur de distance signifie que les routes sont échangées entre routeurs en indiquant la direction et la distance.

La « distance » correspond à ce que l’on appelle la métrique : par exemple pour le protocole RIP, il s’agit du nombre de routeurs à traverser avant d’atteindre la destination.

Et le mot « vecteur » qui se traduit par Direction correspond à l’endroit où envoyer le paquet. C’est-à-dire quelles interface ou vers quel routeur.

Les protocoles RIP et EIGRP font partie de la famille des protocoles de routages à vecteur de distance.

OSPF est un protocole à état de liens. Ici, l’approche est complètement différente et se déroule en deux étapes:

  • D’abord chaque routeur va établir une cartographie du réseau en échangeant entre eux des informations sur les différents liens.
  • Et ensuite, ils définiront quels chemins prendre pour aller vers chaque destination!

SÉlection de chemin EIGRP

Le protocole de routage EIGRP est propriétaire Cisco.
Il combine à la fois, les avantages des protocoles de routage à état de lien et ceux, a vecteur de distance. Car il utilise des paquets Hello pour découvrir les voisins, afin de former sa relation de voisinage, et il utilise très de ressource, car ces mises à jour sont que partielle.

Mais il est tout de même classé comme un protocole de routage à vecteur de distance. C’est-à-dire qu’il s’appuie uniquement sur ces voisins qui lui sont directement connectés, pour connaitre la topologie du réseau.

Nous allons maintenant détailler ces fonctionnalités et avantages :

  • Il a une Convergence rapide, car il utilise l’algorithme DUAL. C’est moteur de calcul, qui permet à EIGRP de garantir des chemins sans boucle et même des itinéraires bis en cas de problème. Et de plus, ces informations sont stockées dans sa propre table de routage.
    Si l’itinéraire principal tombe en panne, alors ce sera, l’itinéraire bis qui sera ajouté immédiatement à sa table de routage.

    Et si par exemple, il n’y a aucun itinéraire de secours, alors il demandera directement à ses voisins de lui indiquer une nouvelle route.
  • Un autre avantage de EIGRP c’est l’Équilibrage de charge, ce qui permet aux administrateurs de mieux répartir le trafic dans leurs réseaux.
  • EIGRP est un protocole de routage sans classe : c’est-à-dire qu’il annonce un masque de sous réseau pour chaque destination. Ce qui lui permet de supporter les masques de sous réseau variable, plus connu sous le nom de VLSM.
  • Et le dernier avantage de EIGRP, c’est qu’il utilise très peu de bande passante, car il ne fait pas de mises à jour périodiques, et qu’il envoie uniquement la ou les routes qui ont été modifiées… contrairement à d’autres protocoles qui eux, envoient toutes leurs tables de routage, et ce, régulièrement. 
    De plus, EIGRP enverra ces modifications, uniquement aux routeurs qui sont concernés par ce changement. Ce qui réduit grandement la consommation de la bande passante. 

    Ces mises à jour sont envoyées en multicast à l’aide de l’adresse 224.0.0.10.

PROTOCOLE HELLO

Pour garantir une bonne stabilité, les routeurs s’échangent en permanence des messages HELLO. Ces paquets sont envoyés à intervalles réguliers et ont une certaine durée de vie.

Si un routeur ne reçoit plus ce type de paquets d’un de ses voisins, alors il supprimera ce chemin de sa table de routage.

Table de topologie

Chaque routeur EIGRP maintient une table de topologie qui comprend les itinéraires de chaque destination qu’ il apprend de ses propres voisins. C’est-à-dire de ceux, qui lui sont directement connectés !

Et c’est à partir de ces infos qu’il choisira les meilleurs itinéraires vers la destination, pour les placer dans sa table de routage.

Terme EIGRP

  • Feasible Distance :
    Distance totale pour joindre une destination.
  • Advertised Distance / Reported Distance:
    Distance qu’annonce le voisin pour une destination.
  • Successor.
    Voisin qui a été choisi pour joindre une destination. => métrique la plus basse.
  • Feasible Successor
    Itinéraire de secours.

MÉtrique EIGRP

Contrairement à d’autres protocoles de routage, comme RIP ou OSPF, EIGRP utilise plusieurs métriques pour définir ses itinéraires.

Les 5 K d’EIGRP

K1 : Bande passante

K3 : Délai

• K2, K4 : Fiabilité

• K5 : Charge

Alors, par défaut, EIGRP en utilisera que deux : La bande passante et le délai. C’est-à-dire K1 et K3.

Formule complÈte de la mÉtrique EIGRP

256 * ([K1 * bande passante] + [K2 * bande passante] / [256 – Charge] + K3 * Délai) * (K5 / [Fiabilité + K4])

Formule par dÉfaut de la mÉtrique EIGRP raccourci

256 * (bande passante + délai)

La commande « show interface »

permets d’afficher les valeurs réelles de ces métriques

On peut très bien influencer le calcul de la métrique, en modifiant la bande passante et le délai directement sur l’interface.

Load Balancing = Équilibrage de charge.

Pour faire au plus simple, admettons vous avez deux tuyaux pour remplir votre piscine.
Si vous utilisez vos deux tuyaux, votre piscine se remplira plus vite. Et bien, dans le load balancing, c’est la même chose.

On a deux chemins fonctionnels pour joindre une destination, si j’envoie mes informations sur ces deux liens, mon information arrivera plus vite.

Équilibre de charge EIGRP

Permets à un routeur de transmettre des paquets vers une destination en utilisant plusieurs chemins.

Ce qui donne l’avantage, d’utiliser plusieurs segments réseau, et de faire augmenter la bande passante du lien entre les deux extrémités.

Types d’Équilibrage de charge

• Équilibrage de charge à cout égal.

• Équilibrage de charge à cout inégal.

Équilibrage de charge À cout Égal.

Tout comme OSPF, lorsque le protocole de routage EIGRP a deux chemins pour joindre un réseau et que ces deux chemins ont un coût égal, il va faire du load balancing.

L’équilibrage de charge à cout égal permet de distribuer équitablement le trafic, sur tous les ports réseau, qui auront la même métrique vers une destination.

La commande « maximum-paths »

Permets de spécifier le nombre de routes qui pourront être conservées dans la table de routage.

Si on le définit sur 1, cela aura pour effet de désactiver l’équilibrage de charge, puisque 1 seul lien sera utilisé.

Il faut bien s’assurer que le paramétrage soit identique aux 2 bouts.

Équilibrage de charge À cout inÉgal.

Contrairement à l’équilibrage de charge égal, le protocole EIGRP n’installera pas les deux itinéraires vers la destination, si le cout est inégal.

Il utilisera uniquement le lien avec la métrique la plus faible. C’est-à-dire le lien le plus rapide.

La commande « variance »

Permets d’indiquer à EIGRP d’installer des itinéraires dans la table de routage qui ont une métrique différente.

Cette commande, impose au routeur à inclure les routes qui sont x fois plus longues que la route la moins chère vers une destination.

DÉpannage EIGRP

Quand il y’a un problÈme « eigrp », c’est que ça vient :

  • Soit d’un problème adjacent de ses voisins
  • Ou bien d’un problème de routage

« show ip eigrp neighbors »

Vérifier que les routeurs découvrent bien leurs propres voisins

« show ip interface brief »

Permets de jeter un coup d’œil sur l’état des interfaces qui relie le routeur.

AS

Le protocole EIGRP fonctionne à l’intérieur d’un système autonome. C’est-à-dire qu’il ne peut communiquer qu’avec les routeurs configurés avec le même numéro d’ AS.

« show ip protocols »

Permets de voir, si les routeurs ont le même numéro d’AS.

« show ip eigrp interfaces »

Permet de voir les interfaces EIGRP qui sont activent.

Si une interface n’est pas répertoriée dans la sortie de cette commande, c’est que tout simplement, le routeur n’utilise pas EIGRP pour cette interface.

Interfaces passives

Dans L’EIGRP, il est possible de configurer une interface pour qu’elle n’émette pas de mise à jour EIGRP, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas de transmission de paquets hello.

Ce qui est très utile sur les interfaces en bout de chaine, c’est-à-dire, là ou il y’a des utilisateurs connectés avec un switch.

« show ip protocols »

Permets aussi de faire afficher les interfaces passives.

« show ip access-lists »

Permets d’afficher la liste des ACL

EIGRP IPv6

Du côté de l’IPv6, c’est très similaire.

La seule différence c’est que le protocole EIGRP s’active directement sur l’interface IPv6, et non pas en mode de configuration globale.

La commande « show ipv6 protocols » permet de vérifier les protocoles de routage IPv6 sur le routeur

La commande « show ipv6 eigrp neighbors » affiche les voisins découverts

Un « show ipv6 route eigrp » montre le contenu de la table de routage IPv6 qui comprend les routes eigrp.

La commande « show ipv6 eigrp topology » permet de voir toutes les mises à jour de routage que le routeur a reçues, avec pas mal d’informations

La commande « show ipv6 interface brief » permet de vérifier si les adresses IPv6 ont bien été assignées sur les interfaces,

Et la commande « show ipv6 access lists » permet de vérifier s’il existe des ACL’s de configurés.

Pour Résumer

EIGRP = Enhanced Interior Gateway Routing Protocol

C’ est un protocole de routage créé par Cisco.

Il est appelé protocole de vecteur de distance hybride ou avancé.
Son fonctionnement ressemble très fort à un protocole de type « vecteur de distance », mais il dispose d’une série de caractéristiques que l’on retrouve dans OSPF , comme la mise en relation avec ses voisins !

Eigrp ne possède pas d’air comme OSPF.

La commande « router eigrp » permet d’activer le protocole.
Ensuite on lui déclarer l’ensemble des réseaux qui lui sont directement connectés avec la commande « Network »

Eigrp dispose de plusieurs avantages :

  • il prend en compte la bande passante et le délai
  • Il a une Vitesse de convergence instantanée. Ce qui lui donne une avance par rapport à OSPF, car il sait déjà par ou passer en cas de panne).
  • Et Il n’a pas besoin d’avoir une cartographie complète de tout le réseau, car il fait confiance à ces voisins ! Ce qui lui permet de ne pas perdre de temps pour trouver le meilleur chemin.

EIGRP utilise trois tables :

  • La table de voisinage, qui permet de lister les voisins du routeur
  • La table de topologie qui contient tous les réseaux appris par ses voisins.
  • Et la table de routage qui possède les routes ayant la métrique le plus faible !

EIGRP à aussi un identifiant router-id comme OSPF, pour pouvoir Être identifié par ses voisins :

  • Soit on le configure manuellement avec la commande « Router-ID »
  • soit c’est l’adresse IP la plus élevée de ces interfaces de loopback.
  • Ou bien c’est l’adresse IP la plus élevée de ces interfaces physiques.

La distance reportÉe

Qui porte les initiales de « RD ».

La distance reportée est la distance qui sépare notre voisin d’un réseau

La distance rÉelle

qui porte les initiales (FD)

La distance réelle est celle qui sépare le routeur de ce même réseau

Il existe 5 mÉtriques en EIGRP :

K1, K2 ,K3,K4 et K5
Ces valeurs sont obtenues directement sur l’interface.

Seuls les valeurs K1 et K3 sont utilisés par défaut dans la formule.

Retrouver de nombreuses vidéos de cours sur la chaine Youtube Formip

Suivez le parcours CCNA sur le site Formip

📘Guide IT💻+ 1 cours gratuit sur le réseau informatique

La Voie Express vers ses objectifs professionnels