+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

WAN : Wide area network (réseau étendu)

HDLC: Il est temps d’explorer le monde et de sortir de notre réseau local, pour aller du côté du WAN !

Un réseau local correspond à ce qui nous appartient.

C’est-à-dire tout ce qui se connecte à notre box internet, ou bien dans le secteur du travail, cela pourrait correspondre à un bâtiment unique avec plusieurs salariés !

Si nous voulons nous connecter à d’autres réseaux et sortir de notre réseau local, nous devons passer par le réseau étendu. Il s’agit du WAN !

Pour obtenir cet accès, il faut faire appel à un fournisseur de service internet, par exemple Free ou Bouygues, ou bien demander une ligne dédiée pour accéder au WAN !

Alors à votre avis, de quelles couches du modèle OSI parlons-nous quand il s’agit du WAN ?

Les seules couches qui seraient susceptibles de changer lorsque nous parlons de WAN sont la couche 2, la couche liaison de données, et la couche 1, la couche physique.

HDLC

|Il y a 2 protocoles WAN que l’on va découvrir:

  • -HDLC
  • -Et PPP

|Depuis la dernière version du CCNA, il n’y a plus besoin d’apprendre le protocole Frame-relay.
Ce qui est une bonne chose, car il était complètement obsolète et en plus, il a entièrement disparu de la plupart des entreprises !

|Lorsqu’on veut connecter son entreprise au monde extérieur, on fait appel à un fournisseur d’accès.

C’est pareil quand nous voulons internet à la maison.

Aujourd’hui, la plupart des liaisons fournies par un fournisseur d’accès sont des liaisons IP.

Nous allons voir comment fonctionne une liaison spécifique ! C’est-à-dire une ligne dédiée !

Elle a la même particularité qu’un câble Ethernet croisé !

Pour ça, on voir deux protocoles de niveau 2 :

  • |HDLC , qui est propriétaire Cisco.
    C’est un protocole qui supporte uniquement les liaisons synchrones et qui ne dispose pas d’option d’authentification.
  • |Et on à PPP, qui lui, est normalisé, supporte les liaisons synchrones et asynchrones. Et possède une authentification avec les protocoles PAP et CHAP.

Sur le schéma sont représentés des équipements de couche 1.

Lorsque notre fournisseur d’accès nous loue une ligne dédiée, il va également nous fournir un boitier CSU/DSU.

|C’est ce dernier qui va informer à notre routeur à quelle vitesse il doit travailler.

Dans ces liaisons, nos équipements peuvent porter deux rôles différents :

  • |Ils peuvent avoir le rôle DCE, c’est-à-dire qu’ils vont fournir la vitesse à laquelle travailler.
  • |Ou bien DTE. Dans ce cas, les équipements seront réceptifs de la vitesse de travail.

|Au niveau du routeur , la connectique utilisée est le « Smart Série » , et au niveau du CSU , |la connectique utilisée est le « V.35 ».

Ce type de câble est appelé câble DTE !

À la couche 2, |le PC va encapsuler les paquets IP dans une trame Ethernet avant de la transmettre par sa carte réseau.

Et lorsqu’elle va être reçue par le routeur , |il va désencapsuler le paquet pour l’encapsuler de nouveau, dans une trame HDLC.

Passons maintenant à sa configuration.

|Ici nous avons deux routeurs raccordés ensemble.

|Une liaison WAN est une liaison Série.

On va donc devoir configurer ces interfaces série !

Comme vous le voyez, il n’y a pas de commande HDLC, car il s’agit du protocole par défaut utilisé par les routeurs CISCO.

|Il faut juste s’assurer de bien exécuter la commande « clock-rate » du côté DCE !