Route Statique / Routage dynamique et Vérification passerelle

Route Statique

Opération de routage

Route Statique

Route Statique

Le routage consiste à déterminer où envoyer des paquets de données destinés à des adresses hors du réseau local. Les routeurs rassemblent et conservent des informations de routage pour permettre la transmission et la réception de ces paquets de données.

Les informations de routage sont disponibles dans la table de routage, avec une entrée pour chaque route identifiée. Il est possible de configurer manuellement les entrées dans la table de routage, ou bien le routeur peut utiliser un protocole de routage pour créer et maintenir sa table de manière dynamique.

Pour pouvoir acheminer des données, un routeur doit effectuer les opérations suivantes:

  • identifiez l’adresse de destination:c’est-à-dire de Déterminez l’IP du paquet qui doit être routé.
  • les sources des informations de routage:c’est-à-dire de déterminez à partir de quelles sources, le routeur peut apprendre les chemins vers les destinations données.
  • Et les itinéraires :c’est-à-dire de Déterminez les itinéraires ou les chemins possibles vers la destination prévue.
  • sélectionnez les routes:trouver le meilleur chemin vers la destination.
  • et maintenir et vérifier les informations de routage: c’est-à-dire dedéterminez si les chemins connus vers la destination sont les plus récents.

Les informations de routage qu’un routeur obtient à partir d’autres routeurs sont placées dans sa table de routage. Le routeur s’appuie sur cette table pour savoir par quelle interface transmettre les paquets. La figure montre que le routeur à gauche utilise l’interface Série0 / 0/0 pour accéder au sous-réseau 172.16.1.0.

Si le réseau de destination est directement connecté, c’est-à-dire s’il existe une interface sur le routeur qui appartient à ce réseau, le routeur sait déjà quelle interface envoyée les paquets. Si les réseaux de destination ne sont pas directement attachés, le routeur doit apprendre le meilleur chemin à utiliser lors de la transmission des paquets.

Routage statique / Routage dynamique

Il existe deux manières pour un routeur d’apprendre à  transférer des paquets vers des réseaux de destination qui ne sont pas directement connectés.

  • Il y ‘a le Routage statique:

le routeur apprend les routes, lorsqu’un administrateur configure manuellement la route statique. L’administrateur doit mettre à jour manuellement cette entrée d’itinéraire statique chaque fois qu’un changement de topologie du réseau intervient. Les routes statiques sont des itinéraires définis par l’utilisateur qui spécifient le chemin que les paquets prennent lorsqu’ils se déplacent entre une source et une destination. Ces itinéraires définis par l’administrateur permettent un contrôle très précis du comportement de routage du réseau IP.

  • Et il y’a le Routagedynamique :

le routeur apprend dynamiquement les itinéraires après qu’un administrateur ait configuré un protocole de routage. Contrairement aux routes statiques, le processus de routage se met automatiquement à jour dès que des changements interviennent sur le réseau. Le routeur apprend et entretient ses itinéraires vers les destinations distantes en échangeant ses informations de routage avec d’autres routeurs dans le réseau.

Quand utiliser le routage statique

Les routes statiques conviennent le mieux aux petits réseaux, tels que les LAN, où il y’a très peu de modifications. Si une modification de la topologie du réseau intervient, alors il faut systématiquement mettre à jour manuellement les routes.

On peut utilisez des routes statiques dans différente situation:

  • par exemple dans un petit réseau qui nécessite uniquement un routage simple
  • ou bien dans une topologie de réseau hub-and-spoke qui signifie réseau en étoile
  • ou aussi lorsque l’on souhaite créer des routes rapidement

Par contre il n’est pas conseillé d’utilisé des routes statiques :

sur un grand réseau

  • ou lorsque l’on sait que le réseau est amené à évoluer

 

Voyons leurs Avantages:

  • Conservation des ressources du routeur: leroutage statique consomme très peu de bande passante réseau et de ressources CPU du routeur. Contrairement au routage dynamique, où les protocoles de routage utilisent les ressources du routeur pour s’échanger et maintenir à jour leurs tables de routage.
  • simple à configurer sur un petit réseau: les routes statiques sont courammentutilisées dans les petits réseaux qui ont peu de routeurs. De nombreux petits réseaux sont conçus avec une topologie en étoile; pour ces types de réseaux, les routes statiques sont la solution la plus appropriée.
  • Sécurité:Utiliser des routes statiques permet de contrôler les chemins que les données empruntent. Cela peut être utile dans des environnements hautement sécurisés.

Et voyons les Inconvénients:

  • Évolutivité: Le routage dynamique sera plus approprié en cas d’évolutivité constante du réseau afin de réduire la probabilité d’erreurs dans les configurations de routages.
  • Précision:si votre réseau change et que vous ne mettez pas à jour les routes statiques, le routeur n’aura pas une connaissance précise sur les nouvelles routes. Cela peut entrainer des transmissions de données perdues ou retardées.
  • Maintenance: lorsque le nombre de routeurs augmente, le nombre de routes statiques augmente également. Sur de grands réseaux, ajouter un routeur avec un nouveau réseau signifie qu’il faut manuellement lui paramétrer toutes les routes statiques des autres réseaux et également paramétrer le nouveau réseau sur l’ensemble des autres routeurs.

Configuration d’une route statique

Les routes statiques sont couramment utilisées pour un réseau local n’utilisant qu’un seul lien. Il y aurait donc qu’une seule route statique à configuré, celle menant vers la passerelle par défaut

route statique

IP route

Dans la figure, le routeur A est configuré avec une route statique pour atteindre le sous-réseau 172.16.1.0 via l’interface du routeur 172.16.2.1 en utilisant la commande :

 IP route .

IP route

IP route identifie la route statique, 172.16.1.0 est l’adresse IP de destination, 3 fois 255.0 indiquent le sous réseau de l’adresse IP de destination, 172.16.2.1 est la porte de sortie pour joindre le réseau de destination.
Au lieu de l’IP, on peut mettre l’interface série correspondant à la porte de sortie « Serial 0/0/0 »

Une route statique est configurée pour la connectivité à des réseaux distants qui ne sont pas directement connectés sur le routeur. Pour une connectivité de bout en bout, il faut configurer la route statique dans les deux sens.

Par exemple sur le routeur B, il lui faut également une route statique ou une route par défaut qui permettrait d’atteindre les réseaux derrière le routeur A via l’interface série du routeur B.

Routes par défaut

Utilisez une route par défaut est utile lorsque l’itinéraire d’une source vers une destination n’est pas connu ou pour ne pas maintenir de nombreuse route dans la table de routage du routeur.

Routes par défaut

Pour que le routeur B puisse à son tour communiquer plus loin, il faut lui paramétrer une route par défaut.

soit une Route par défaut avec l’adresse IP:

Routes par défaut

ou soit une Route par défaut avec l’interface de sortie:

Routes par défaut

Désormais, le routeur B est configuré pour transférer au routeur A tous les paquets qui n’ont pas le réseau de destination qui est indiqué dans la table de routage du routeur B.

 

Une route statique par défaut est une route qui correspond à tous les paquets. Ils sont sont utilisés :

  • lorsqu’aucun autre itinéraire dans la table de routage ne correspond à l’adresse IP de destination du paquet.
  • et lorsqu’un routeur n’a qu’un seul autre routeur de connecté sur le réseau. On appelle cela un stub network.

La syntaxe d’une route par défaut est identique à celle d’une route statique, sauf que l’ adresse réseau est 4 fois 0  et le masque de sous-réseau est aussi 4 fois 0

Ce type d’adresse est connu sous le nom de « Quad Zero Route »

Vérification d’une route statique

La plupart des tables de routage contiennent une combinaison de routes statiques et de routes dynamiques. Cependant, la table de routage doit d’abord contenir les réseaux directement connectés qui sont utilisés pour accéder aux réseaux distants avant que n’importe quel routage statique ou dynamique puisse être utilisé.

show ip route

la commande show IP route permet de vérifier les routes statiques dans la table de routage :

Une route statique comprend l’ adresse réseau et le masque de sous-réseau du réseau distant, ainsi que l’adresse IP du routeur ou de l’interface de sortie du prochain saut. Les routes statiques sont indiquées avec le code « S » dans la table de routage, comme indiqué sur la figure.

si on a configuré la route statique avec l’ interface de sortie au lieu de l’adresse IP, on aura aura une sortit identique à cela :

show ip route

Vérification d’une passerelle par défaut

La commande show IP route affiche l’ensemble des routes disponible sur le routeurB,  L’astérisque (*) indique l’option du dernier chemin que le routeur utilisera lors de la transmission d’un paquet. Il s’agit de la défaut gateway, c’est le résultat de la commande : IP route 4 fois0 plus loin 4 fois 0 et 172.16.2.2

 

 

wikipedia

Exploration des paquets IP – cache ARP – Dépannage

ACL

Laisser un commentaire