Multilink PPP Configuration

Multilink PPP

Depuis l’arrivé de la nouvelle version du CCNA en 2016, cisco à ajouter dans son programme la configuration d’agrégation de liens série PPP, plus connue sous le nom de PPP Multilink.

Tout comme l’Etherchannel en Ethernet, le PPP Multilink permet de regrouper virtuellement plusieurs liaisons, séries-en une seule interface virtuelle. Ce qui permet d’augmenter la bande passante et de mettre en place une redondance pour plus de disponibilité.

Le PPP Multilink est un protocole standard qui permet l’agrégation de liaisons PPP en un seul lien. Sa configuration doit être effectuée des deux côtés de la liaison.

Multilink PPP

Ici, nous avons deux routeurs qui interconnecter par deux liaisons série. Je voulais présenter la configuration sous packet tracer mais il ne prend pas en charge les commandes multilink… Nous allons voir les différentes commandes à passer pour combiner les deux interfaces série en une interface multilink.

cette configuration se fait en 2 étapes :

Il faut d’abord créer l’interface virtuelle Multilink, et ensuite configurer les interfaces séries qui seront groupées dans le multilink.

pour créer l’interface multilink sur le premier routeur, on rentre en mode de configuration avec un « configure terminal » ensuite on créer l’interface virtuelle avec la commande « interface multilink 1 ». Elle portera l’id 1. On lui dit de s’exécuter en PPP avec un « ppp multilink », on lui spécifie le groupe1 avec un « ppp multilink group 1 », on lui affecte une IP disponible, par exemple la 192.168.0.1 avec un masque en /30, ce qui donne la commande « ip address 192.168.0.1 255.255.255.252. et on sort avec un exit.
L’interface multilink est créée en configuration globale du routeur. il faut maintenant l’affecter aux 2 interfaces série qu’on veut grouper du routeur.
On se connecte donc sur l’interface série 0/0, on lui fait un encapsulation PPP, suivi de ppp multilink, et on termine avec un ppp multilink group 1. Si l’interface était Down, on peut maintenant la monté avec un no shutdown. Et on fait de même sur l’autre interface série.

À noter qu’ici les interfaces série n’avaient pas d’IP de configuré. Si cela avait été le cas, il aurait d’abord fallu les supprimer. Car c’est l’interface multilink qui prend le dessus. Les processus de routage mettront dans leur table l’adresse de la multilink.

ensuite, il suffit de faire les mêmes commandes cotées R2. Sur le routeur 2, on aurait très bien pu choisir un autre ID de multilink et un autre numéro de groupe. Cela n’aurait pas empêché le fonctionnement. Il faut le voir comme un regroupement d’interfaces sur le même routeur. Rien d’autre n’est rattaché.

a ce stade, si ping l’adresse 192.168.0.2, cela devrait fonctionner sans problème !

pour vérifier on peut faire un show interface serial 0/0, pour voir que le protocole fonctionne correctement PPP et est bien membre du groupe multilink 1.

si on exécute la commande show interface multilink 1 : on s’aperçoit que le débit à doublé ,car il est à 3088 kbit/s, alors que si on regarde sur l’interface seule il est de base à 1544 kilobits/s

la commande show ppp multilink, permet d’afficher l’état du lien multilink, elle affiche aussi les interfaces qui sont groupées, et différente information comme le nom des équipements distants, des compteurs, etc.

La configuration de base d’une liaison multilink PPP est assez simple et intuitive. Elle permet d’augmenter la bande passante de la liaison sans rendre la topologie plus complexe. Il s’agit ici, d’une configuration très basique, il est aussi possible de configurer l’authentification, ou encore de paramétrer la répartition des données sur les liens.

wikipedia

Protocole PPPoE (tunnel de niveau 2 entre deux routeurs)

GRE Tunnel Overview (Generic Routing Encapsulation)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.