EIGRP : Fonctionnalité – paquets Hello – relation de voisinage

EIGRP est un protocole de routage propriétaire de Cisco, qui combine à la fois les avantages des protocoles de routage à état de lien et a vecteur de distance, car il utilise des paquets Hello pour découvrir les voisins et former sa relation de voisinage, et il effectue seulement des mises à jour partielles. Mais il est tout de même classé comme un protocole de routage à vecteur de distance, dans lequel les informations sur le reste du réseau sont tirées uniquement des voisins directement connectés.

Fonction EIGRP

EIGRP

Parmi les fonctionnalités et caractéristique du protocole de routage EIGRP on à :

  • Une Convergence rapide:car il utilise l’algorithme DUAL. C’est moteur de calcul qui permet à EIGRP de garantir des chemins sans boucle et des itinéraires bis en cas de problème, car il les stocke dans sa propre table de routage. Si l’itinéraire principal échoue, l’itinéraire bis est immédiatement ajouté à sa table, et si aucun itinéraire secondaire n’existe, il demandera à ses voisins de lui indiquer une nouvelle route.
  • un autre avantage de EIGRP est l’Équilibrage de charge:ce qui permet aux administrateurs, de mieux répartir les flux de trafic dans leurs réseaux.
  • EIGRP est un protocole de routage sans classe :C’est-à-dire qu’il annonce un masque de sous réseau pour chaque destination. Ce qui permet à EIGRP de supporter les masques de sous réseau variable, plus connu sous le nom de VLSM.
  • et enfin, EIGRP permet une Utilisation faible de la bande passante: car il ne fait pas de mises à jour périodiques. Et il envoie uniquement la ou les routes qui ont été modifiées, contrairement à d’autres protocoles qui envoient toutes leurs tables de routage régulièrement. De plus, il enverra ces modifications uniquement aux routeurs qui sont concernés par ce changement, ce qui minimise la consommation de la bande passante. Ces mises à jour sont envoyées en multicast et non en broadcast à l’aide de l’adresse 224.0.0.10.

           Sélection du chemin EIGRP

TP EIGRP

Dans le contexte de protocoles de routage IP dynamiques comme EIGRP , le terme chemin de sélection est la méthode par laquelle le protocole va déterminer le meilleur chemin vers le réseau IP de destination.

Chaque routeur EIGRP maintient une table de ces voisins. Elle comprend la liste des routeurs EIGRP directement connectés à celui-ci. Pour maintenir cette table de voisin à jour, EIGRP utilise le protocole Hello.

afin de garantir une certaine stabilité, les routeurs s’échangent en permanence des messages HELLO. Ils sont envoyés à intervalles réguliers et ont une certaine durée de vie. Si un des deux routeurs n’a pas reçu de nouveaux paquets HELLO avant que la durée de vie du précédent soit écoulée, le routeur voisin est considéré comme défaillant, l’adjacence est rompue et les routes reçues par ce voisin sont retirées de la table de routage.

Chaque routeur EIGRP maintient une table de topologie pour chaque configuration de protocole routé. Cette table comprend les entrées d’itinéraires pour chaque destination que le routeur apprend à partir de ses voisins EIGRP qui lui sont directement connectés. À partir de ces infos, il choisit les meilleurs itinéraires vers la destination et place cette route dans la table de routage.

Dans EIGRP, il y’a plusieurs termes qu’il faut connaitre :

il y’a La Feasible Distance, c’est la distance totale pour joindre une destination.

On l’appellera par les initiales FD.
Par exemple, si on se place sur le routeur R1, et qu’on souhaite joindre le réseau 10.3.0.0 la FD sera de 200 en passant par R2, et de 250 en passant par R4.

on à La Advertised Distance (ou Reported distance) plus connue sous les initiaux AD ou RD

Il s’agit de la distance que nous annonce notre voisin pour une destination.

Prenons le même exemple et restons sur le routeur 1 qui souhaite joindre le réseau 10.3.0.0/24.

La distance reportée de R2 sera de 100 et celle de R4 sera de 150. Ce sont les distances que les voisins du routeur 1 lui rapportent.

On peut en déduire que le FD est égal à la distance reportée, + la métrique vers ce voisin.

on à comme terme, Le Successor

C’est tout simplement le voisin qui a été choisi pour joindre une destination.

C’est le Next-Hop de la route. Il choisira la métrique la plus basse.

Par exemple, pour joindre toujours le réseau 10.3.0.0, le routeur 1 aura comme Successor le routeur 2. Il enverra les paquets destinés à ce réseau par le routeur 2

 

et on à Le Feasible Successor

Le FS est le Next-Hop de secours pour une route. C’est en quelques sortes le routeur secours.

Si le Successor tombe, automatiquement le routeur va envoyer les paquets sur le FS, qui deviendra alors Successor.

Et il ira ensuite chercher un autre FS, si possible, dans le cas ou le Successor qui était FS auparavant tombe lui aussi..

Là ou ça se corse, c’est que pour devenir un routeur de secours, il faut avoir une AD  plus faible que la FD du Successor.

Prenons un exemple pour que les choses soient plus claires.

R1 arrive sur le réseau. Il cherche donc un Successor et un Feasible Successor pour joindre le réseau 10.3.0.0/24.

Qui devient donc le Successor ? Et bien c’est le routeur 2, car la métrique totale jusqu’à R3 est de 200.

Alors est-ce que le routeur 4 peut devenir le Feasible Successor ?

Le routeur 4 annonce une AD de 150.

Nous avons dit que pour devenir FS, il fallait avoir une AD plus faible que la FD du Successor.

Le routeur 4 à une AD de 150 pour joindre le réseau 10.3.0.0/24.

En passant par R2, la FD est de 200.

150 est bien inférieur à 200 et donc ce sera bien le routeur 4 qui sera élu comme secours.

Dans cet exemple, l’ensemble des valeurs métriques EIGRP ont été optimisées, car en réalité elles sont beaucoup plus grandes.

 

           EIGRP métrique

link_bw

contrairement à d’autres protocoles de routage, comme RIP ou OSPFEIGRP n’utilise pas un seul attribut pour déterminer la métrique de ses itinéraires. Il utilise une combinaison de quatre caractéristiques différentes pour déterminer sa métrique en fonction des données de l’interface.

 

On parle plus précisément des 5 K : on y trouve :

-en K1, la bande passante

-en K3, Le délai

-en K2 et en K4, c’est la fiabilité

-et en K5, il s’agit de la charge

mais par défaut, EIGRP en utilisera que deux : La bande passante et le délai.

 

La formule complète de la métrique EIGRP est celle-ci :
256 * ([K1 * bande passante] + [K2 * bande passante] / [256 – charge] + K3 * Délai) * (K5 / [Fiabilité + K4])

Comme par défaut, seuls la bande passante et le délai sont pris en compte pour le calcul.
Ça revient à donner un 1 aux valeurs K1 et K3 et un zéro aux valeurs K2,K4 et K5.

Du coup la formule par défaut de la métrique EIGRP serait donc celle-ci :

256 * ([1 * bande passante] + [0 * bande passante] / [256 – charge] + 1 * Délai) * (0 / [Fiabilité + 0])

Ou bien plus simplement, en supprimant les données à zéros du calcul, ça donnerait cette formule :

256 * (bande passante + délai)

Ces valeurs de métrique sont portées dans les paquets de types Hello.

 

 

 

C’est en utilisant la commande show interface , que l’on peut examiner les valeurs réelles utilisées pour la bande passante, le retard, la fiabilité et la charge dans le calcul de la métrique pour le routage.

Il est possible d’influencer la mesure de la métrique en changeant la bande passante et le délai directement sur l’interface.

show interfaces serial

           Équilibre de charge EIGRP

L’équilibrage de charge décrit la possibilité pour un routeur de transmettre des paquets vers une adresse IP de destination en utilisant plusieurs chemins. Cela augmente donc l’utilisation des segments du réseau, et donc, cela augmente également la bande passante du lien entre les deux extrémités.

EIGRP connait deux types d’équilibrage de charge : il y’a l’Équilibrage de charge à cout égal et celle à cout inégal:

Étant donné que la bonne conception du réseau implique la redondance du chemin de la couche 3, il est fréquent que le client, si il à plusieurs périphériques et chemins différents vers une même destination, il voudrait que tous les liens soient utilisés en prod et non pas qu’en cas de crash.  sur cette image on voit 2 chemins différents qui sont à cout égal pour aller du point A au point B

Supponsons que ce sont des liens Gigabit Ethernet .

metric eigrp

L’équilibrage de charge à cout égal est la capacité d’un routeur à distribuer le trafic sur tous ses ports réseau qui auront la même métrique vers l’adresse de destination.

Par défaut, le logiciel Cisco IOS applique l’équilibrage de charge automatiquement sur un maximum de quatre chemins à cout égal vers une destination.

avec la commande « maximum-paths + le nombre de liens » on peut spécifier le nombre de routes pouvant être conservées dans la table de routage. Si on le définit sur 1, alors cela aura pour effet de désactiver l’équilibrage de charge, puisque 1 seul lien sera utilisé. Cette commande est à faire en mode de configuration EIGRP. Dans l’exemple, le routeur Cisco supporte un maximum de 16 chemins. Il faut bien s’assurer que le paramétrage soit identique aux 2 bouts.

router eigrp

 

Équilibrage de charge à cout inégal

le protocole EIGRP peut également équilibrer le trafic sur plusieurs itinéraires qui ont des métriques différents. Ce type d’équilibrage s’appelle l’équilibrage de charge à cout inégal. Sur l’image, on voit qu’il y’a une différence de métrique.

metrique de eigrp

Comme ce n’est pas activé par défaut, contrairement à l’équilibrage de charge égal, EIGRP n’installera pas d’itinéraires supplémentaires vers la destination, car le cout est inégal.
Il faudra utiliser la commande variance pour indiquer à EIGRP d’installer des itinéraires dans la table de routage qui ont une métrique diffèrente.

La commande variance impose au routeur à inclure les routes qui sont x fois plus longues que la route la moins chère vers une destination. Dans l’exemple le chemin le plus court est celui qui à la métrique 25. Si on suit l’exemple et qu’on tape la commande variance 4, cela à pour effet d’augmenter la métrique minimale à 100, car 4*25 = à 100.  Comme les 2 chemins ont une métrique inférieure à 100, ils seront tous les 2 utilisés.

variance

Le protocole de routage EIGRP fonctionne aussi aussi en ipv6. La configuration et la gestion sont identiques, mais ils doivent être configurés et gérer séparément.

wikipedia

Protocole PPPoE (tunnel de niveau 2 entre deux routeurs)

GRE Tunnel Overview (Generic Routing Encapsulation)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.