+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Livraison d’un paquet IP

Paquet IP: La livraison de paquets d’hôtes à hôte comporte une série de processus.

Nous allons les voir en détail, lorsque le PC communique avec le serveur qui se trouve sur un autre sous-réseau.

Le PC, souhaite envoyer| ces données, au serveur. L’application qui gère ses données n’a pas besoin d’une connexion fiable.

Elle va donc utiliser le protocole UDP.

|UDP prépare donc son entête et passe la PDU au |protocole IP, en lui disant qu’il souhaite envoyer ces données au serveur !

Lorsque le PC analyse l’adresse de destination, il s’aperçoit qu’elle ne fait pas partit de son sous-réseau !

Il va donc l’envoyer |à sa passerelle par défaut, qui est l’IP du routeur local. La 192.168.1.254.

Le protocole IP encapsule la PDU dans un paquet de couches 3 et la transmet à la couche 2 avec comme instructions de la donner à la passerelle par défaut. 

Le souci c’est que le PC n’a pas la Mac-adresse de sa gateway.

Pour distribuer le paquet, le PC a besoin de l’adresse Mac de la passerelle par défaut. 

Et la table ARP du PC n’a aucune entrée.

Le PC doit donc d’abord résoudre ce problème avant de continuer.

Le paquet est pour l’instant |mis en attente, jusqu’à ce que le PC obtienne cette Mac-adresse !

|Le PC va utiliser le protocole ARP pour demander au routeur la mac adresse de sa gateway.

Quand le routeur reçoit cette requête, il voit qu’à l’intérieur du paquet ARP, qui vient de son port Fa0/0, il y’a la mac adresse source du PC.

|Il en profite donc pour remplir sa propre table ARP.

Désormais, le routeur sait que l’IP 192.168.1.10 correspond à la mac adresse qu’avec des A !

|Le routeur traite ensuite la requête ARP en répondant au PC qu’il est bien le 192.168.1.254 avec une mac-adresse qu’avec des « C » .

|Le PC reçoit bien la réponse ARP à sa propre demande et les ajoute à sa table ARP.

|La frame qui était en attente est envoyé avec l’adresse IP et la mac adresse source du PC.

 L’adresse IP de destination est bien celle du serveur de l’autre sous-réseau, mais par contre, et c’est là ou il faut faire attention, l’adresse MAC de destination est celle de la passerelle par défaut.

Ce n’est pas celle du serveur !

|L’adresse MAC de destination est celle de la passerelle par défaut.

Lorsque le routeur reçoit cette frame, il reconnait bien son adresse MAC et traite le paquet. 

Comme l’adresse IP de destination lui est inconnue, il passe le paquet |à son processus de routage, qui va tenter de trouver une correspondance dans sa table de routage.

Dans cet exemple, le réseau de |destination lui est directement connecté. 

C’est pourquoi le paquet sera routé directement par |l’interface Fast Ethernet 0/1 !

Ensuite le processus reste identique qu’au début, c’est-à-dire que le routeur va envoyer une requête ARP pour trouver la Mac adresse qui correspond à l’IP de destination. Celle du serveur.

|L’entête sera donc modifié, et cette fois-ci le paquet parviendra sans problème au serveur !

Vous pouvez remarquer que le routeur modifie les adresses MAC source et de destination, tandis que les adresses IP source et de destination restent les mêmes.

Quant aux switchs, lui, il ne modifie en rien le paquet. 

📘Guide IT💻+ 1 cours gratuit sur le réseau informatique

La Voie Express vers ses objectifs professionnels