+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Type d’adresse IPv6


Méthode EUI64: Les adresses Unicast sont associées à des interfaces réseau, tout comme en IPv4 !
La nouveauté, c’est que plusieurs interfaces peuvent avoir la même adresse unicast, pour faire du partage de charge.



Généralement, |une adresse Unicast se compose de |64 bits pour l’ID réseau et |64 bits pour l’ID de l’hôte. 

L’ID réseau, est en quelque sorte déjà affecter.

Par contre, l’ID de l’hôte peut être configuré manuellement ou en autoconfiguration.

Parmi les adresses Unicast, nous avons :

  • |Les adresses globales, qui ont la même fonction que les adresses publiques en IPv4. Elles sont routables sur internet.
  • |On a les Adresses locales uniques qui peuvent être routées seulement dans un LAN.

Elles ont la même fonction que les adresses IP privées de l’IPv4.

  • |Il y’a les adresses de lien local, qui elles, ne sont pas routables.
    Elles permettent à des équipements de communiquer entre eux, sans avoir besoin d’aller vers l’extérieur.
    L’avantage de ces adresses, c’ est qu’elles se configurent automatiquement.

Par exemple, si l’on a deux routeurs connectés ensemble, et bien, pour qu’ils puissent communiquer entre eux, il suffit simplement de taper |la commande « ipv6 enable » directement sur les interfaces du lien entre les routeurs

  • |Et on à aussi, les adresses de loopback, les routes par défaut et une plage d’adresse non spécifiée!
  • |Comme en IPv4, les adresses multicast de l’IPv6 permettent de joindre un groupe d’hôtes.
  • |Et on termine avec les adresses de type Anycast, qui sont une petite nouveauté de l’IPv6 !

Ce sont des adresses, qui pointent vers un groupe d’hôte, comme pour les multicast, sauf que seul le premier hôte joignable recevra les données.

Mode d’affectation d’adresses IPv6

|En IPv4, à part la méthode statique, l’affectation automatique d’adresse IP se fait par le protocole DHCP.

En IPv6 il y’a plusieurs manières :

  • |soit en Configuration statique.
  • |Soit en DHCP « avec état », qui est exactement le même principe que le DHCP en IPv4
  • |soit en DHCP « sans état »: ou il se limite à fournir seulement les options. Comme l’adresse du DNS.
    Ici, l’adresse Ipv6, et sa passerelle par défaut devront être annoncées par le routeur.
  • |Et on a le mode d’autoconfiguration: ou il n’y a plus de serveur DHCP, c’est le routeur qui donne toutes les infos, hors mis les options !

|Dans les deux dernières méthodes, Le PC, ou n’importe quel hôte qui aura besoin d’une IP recevra au maximum les 64 premiers bits de l’adresse.

C’est-à-dire la partit réseau !

Il devra trouver le reste de 2 différentes façons :

  • |Soit, il génère aléatoirement, les 64 derniers bits de son adresse.
  • |Ou bien, la Génération de l’adresse se fait sous le format EUI-64, en fonction de sa propre Mac-adresse.

Ce qui lui permet de s’assurer d’être le seul à avoir cette adresse !

Méthode EUI64: EUI-64 = Extended Unique Identifier – 64 bits

|Le format EUI-64 est une façon de former des adresses IPv6 de type unicast.
C’est une méthode unique, car pour se former, elle se base, sur l’adresse MAC de la carte réseau qui est utilisée !

Alors, pour rappel, les adresses MAC sont des identifiants qui sont uniques pour chaque carte réseau.

Ça permet à un PC de pouvoir s’attribuer à lui-même une adresse IPv6 unique.
Ce qui est un bel avantage, par rapport à l’IPV4, ou le PC, devait aller chercher un serveur DHCP, pour qu’ils puissent en obtenir une !

On va voir le processus complet de la formule EUI64.

|À gauche, nous avons notre préfixe réseau.

Et |à droite, un PC, qui souhaite obtenir une adresse automatiquement avec la méthode EUI64.

Pour commencer, il faut |combiner le préfixe réseau avec |l’adresse MAC, mais en ajoutant | « FFFE » au milieu de l’adresse MAC !

On ajoute ses 4 lettres, |car une adresse MAC fait 48 bits, |et on a besoin de 64 bits pour compléter notre adresse réseau !

Ensuite, il va falloir inverser le 7e bit, du 1er octet de notre ID d’interface !

  • |Le 1er octet est 00,
  • |on le bascule en binaire,
  • |et on inverse le 7e bit.

Dans l’exemple c’est 0, donc il passe à « 1 ».

  • |Pour finir, on revient en décimale |et nous avons notre adresse IPv6 de notre PC !

C’est une adresse qu’on repère d’ailleurs très facilement avec le champ « FF-FE » sur le 4e et 5e octet de l’ID d’interface !

|Et pour terminer le cours, on va raccourcir l’adresse IPv6 du PC, en enlevant les « 0 » !