+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Opération de routage

Opération de routage: Le routage, consiste à déterminer où envoyer des paquets de données, qui sont destinés à des adresses, hors du réseau local. 
Ce sont les routeurs, qui permettent leurs transferts, grâce aux informations que contiennent leurs tables de routage !

Il est possible de configurer manuellement une entrée dans la table de routage, dans ce cas on parle de route statique.

Ou bien le routeur peut utiliser un protocole de routage pour créer et maintenir sa table de manière dynamique.

Pour pouvoir acheminer des données, un routeur doit effectuer plusieurs opérations :

  • |Il doit trouver,ou le paquet doit être routé.
  • |Le routeur doit aussi, être en mesure de pouvoir déterminer, à partir de quelles sources, il peut apprendre les chemins vers les destinations.
  • |Avec ça, il peut en déterminer les itinéraires ou les différents chemins possibles
  • |Parmi toutes ces infos, il doit trouver le meilleur chemin vers la destination.
  • |Et il doit être capable de déterminer si les routes de sa table de routage vers les destinations sont récentes et bien praticables !

Les informations de routage qu’un routeur obtient à partir d’autres routeurs sont placées dans sa table de routage. 

Il s’appuie sur cette table pour savoir par quelle interface transmettre les paquets.

|La topologie qui est représentée ici montre que| le routeur à gauche, utilise l’interface Série0/0/0 pour accéder au sous-réseau 192.168.2.0.

|Si le réseau de destination lui est directement connecté, c’est-à-dire s’il existe une interface sur le routeur qui appartient à ce réseau, alors le routeur saura déjà, vers quelle interface, envoyer les paquets. 

Et si les réseaux de destination ne lui sont pas directement rattachés, alors il devra utiliser du routage statique ou un protocole de routage dynamique !

|Il existe deux manières pour un routeur d’apprendre à transférer des paquets vers des réseaux qui ne lui sont pas directement connectés :

  • |On a le Routage statique. 

Ici, le routeur apprend les routes, lorsqu’un administrateur configure manuellement la route statique. 

Le souci avec ça, c’est que l’admin réseau doit régulièrement mettre à jour manuellement les routes statiques, à chaque fois qu’il y’a un changement dans le réseau. 

Les routes statiques sont des itinéraires définis par l’utilisateur qui spécifient le chemin que les paquets prennent lorsqu’ils se déplacent entre une source et une destination. 

Ces routes, qu’on rentre manuellement, permettent un contrôle très précis du comportement de routage dans son propre réseau.

  • |Et on a le Routage dynamique : 

Le routeur apprend les routes, dynamiquement, après qu’un admin réseau ait configuré un protocole de routage. 
Contrairement aux routes statiques, le routage dynamique se met automatiquement à jour dès que des changements interviennent sur le réseau.

Le routeur apprend et entretient ses itinéraires vers les destinations en échangeant ses informations de routage avec d’autres routeurs.

|Les routes statiques conviennent mieux aux petits réseaux, c’est-à-dire, là ou il y’a très peu de modifications. 

Si une route devient impraticable, alors il faut obligatoirement se connecter sur les routeurs concernés et définir manuellement la nouvelle route à prendre .

|On peut utiliser des routes statiques dans différentes situations:

  • |par exemple dans un petit réseau qui demande du routage simple
  • |ou bien dans une topologie de réseau en étoile
  • |ou alors, lorsque l’on souhaite créer des routes rapidement

|Par contre il n’est pas conseillé d’utiliser des routes statiques :

  • |sur un grand réseau,
  • |ou alors, lorsque l’on sait que le réseau est amené à évoluer

|Voyons maintenant les avantages qu’on a d’utiliser du routage statique !

  • |D’abord, il consomme très peu de bande passante réseau et de ressources CPU pour le routeur. 
    Contrairement au routage dynamique, où les protocoles utilisent les ressources du routeur pour s’échanger et maintenir à jour leurs tables de routage. 
  • |Ensuite, les routes statiques sont couramment utilisées dans les petits réseaux qui ont peu de routeurs. 
  • |Et le dernier avantage, c’est que les routes statiques permettent de contrôler les chemins que les données empruntent. 
    Ce qui est très utile dans des environnements, ou la sécurité est importante !

|Passons aux inconvénients:

  • |Pour commencer, le routage dynamique sera plus approprié si le réseau évolue constamment.
    Car configurer soi-même plusieurs routes statiques peut apporter de nombreuses erreurs…
  • |Ensuite, si votre réseau change et que vous ne mettez pas à jour les routes statiques, le routeur n’en saura rien !
    Ce qui entrainera, soit des pertes de données, ou bien beaucoup de retard sur les communications.
  • |Et le dernier inconvénient est que, lorsque le nombre de routeurs augmente, le nombre de routes statiques augmente également
    Sur de grands réseaux, ajouter un routeur avec un nouveau réseau signifie qu’il faut manuellement lui paramétrer toutes les routes statiques des autres réseaux , mais aussi, paramétrer le nouveau réseau sur l’ensemble des autres routeurs.
📘Guide IT💻+ 1 cours gratuit sur le réseau informatique

La Voie Express vers ses objectifs professionnels