+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Running-config et Startup-config

Running-config Startup-config: L’orsqu’un routeur va démarrer, il va aller chercher sa configuration, soit sur un serveur TFTP, ou soit à partir de la NVRAM.

|Le fichier de configuration en cours d’exécution, qui est plus connue sous le nom de la running-config, |est stocké dans la RAM.

|Et le fichier de configuration de démarrage, qu’on appelle la startup-config, |est stocké dans la NVRAM

Il est possible de copier ces fichiers de conf |vers un serveur TFTP,très utile juste avant d’effectuer une modification, afin de pouvoir le restaurer en cas de problème.

|Quand on configure un routeur ou un switch, on travaille sur le fichier de la |running-config !

Pour éviter de perdre toute modification au prochain redémarrage de l’équipement, il est important de ne pas oublier de |sauvegarder la conf vers le fichier de la startup-config avec la commande « copy ».

Soit on fait :

  • un copy running-config startup-config,
  • ou bien, un copy system running-config vers nvram startup-config !

|Si on veut copier le fichier en cours d’exécution sur le routeur vers le serveur TFTP, |il faut faire un copy running-config TFTP !

|Dans l’autre sens, ça donne copy tftp : running-config

|Ça marche aussi pour le fichier de la startup-config.

|Et la commande copy startup-config running-config, permet de copier la conf de démarrage du routeur vers la conf qui est actuellement en prod !

Quand on se connecte sur un équipement, et qu’on rentre en mode de configuration globale, c’est-à-dire après avoir tapé |la commande « configure terminal », nous travaillons sur le fichier de conf en cours d’exécution, la running-config, celle qui est stockée dans la RAM.

Si on ne copie pas les modifications qu’on a faites, vers le fichier de la startup-config, elles seront perdues lors d’un redémarrage.

| La commande « erase startup-config » efface le fichier de conf de démarrage stocké dans la NVRAM.

|Et la commande « erase running-config » supprime la conf en cours !

On va maintenant regarder de plus près le comportement de la commande « copy »

Admettons que sur la |running-config, nous avons 2 interfaces de configurer avec une IP.


L’interface Gigabitethernet 0/0
qui porte l’IP 172.16.1.1. Et la 0/1 avec l’IP 192.168.1.1

|Et que du côté TFTP, l’interface GigabitEthernet 0/1 porte l’IP 10.2.2.1. mais aucune conf n’est présent dans le fichier pour l’interface 0/0.

|Si on passe la commande : « copy tftp running-config »,

|et bien l’IP de l’interface Gi0/1 sera modifier par la 10.2.2.1, mais par contre la Gi0/0 reste inchangé, car elle n’était pas configurée sur le serveur TFTP.

Lorsqu’une configuration est copiée dans la RAM à partir de n’importe quelle source, la configuration fusionne plutôt que de l’écraser.

Les nouveaux paramètres sont ajoutés et les modifications remplacent les anciens paramètres.

Les commandes qui n’existaient pas dans le TFTP et qui figuraient dans la running-config restent inchangées.

Il faut voir cette copy comme une fusion des configurations ou bien tout simplement c’est comme si on tapait les commandes une par une.