+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Stackwise: Stacking

Stackwise: La technologie Cisco StackWise |permet de connecter plusieurs switchs intelligemment, pour créer un seul switch virtuel, où chaque unité de switch est interconnectée avec soi :

  • |1 lien Stackwise de 32 Gigas
  • |Ou bien 64 Gigas pour du stackwise plus.

|Chaque switch dans la pile partage :

  • la même topologie réseau
  • la même adresse MAC
  • et les mêmes informations de routage.

L’idée consiste à raccorder plusieurs switches ensemble pour en former qu’un seul.

Virtuellement, tout se passe comme s’il y avait un seul « gros » switch.

Donc, il n’y a qu’une seule adresse IP affectée à la pile pour l’administrer et superviser l’ensemble.

Les commutateurs d’une même pile sont vus comme un seul système.

L’avantage de cette technologie est de pouvoir augmenter la capacité du nombre de ports, dès qu’on en a besoin.

Ce qui est très intéressant financièrement.

|Il est possible de regrouper jusqu’à 9 switchs ensemble.

La dernière génération de stack |est le stackWise-480.

Qui lui, permet d’offire une capacité allant jusqu’à 480 gigas.

Ce qui est beaucoup plus |que le stackwise et le stackwise plus.

Cloud Computing

|On va maintenant du Cloud Computing.

C’ est un ensemble de services informatiques, que ce soit :

  • |des serveurs
  • du stockage
  • des bases de données
  • composants réseau
  • logiciels
  • outils d’analyse
  • etc.

Qui sont fourni |par Internet, c’est-à-dire le nuage.

Les sociétés qui proposent ces services informatiques sont des fournisseurs de services cloud.

Elles facturent en général ces services en fonction de l’utilisation, un peu comme sa facture d’eau ou d’électricité chez soi.

De manière générale, on parle de Cloud Computing lorsqu’il est possible d’accéder à des données ou à des programmes depuis internet.

Pour y accéder, il faut donc juste avoir une connexion internet.

Le Cloud est divisé en trois catégories de service :

  • |La catégorie la plus basique des services de cloud computing est |l’infrastructure en tant que service.


Ici, on loue une infrastructure informatique, comme :

  • des serveurs,
  • des machines virtuelles,
  • du stockage,
  • des équipements réseau,
  • ou bien même des systèmes d’exploitation,

directement auprès d’un fournisseur de services cloud, avec un paiement en fonction de l’utilisation.

  • |Ensuite, on à la plateforme en tant que service du cloud computing,

qui offre un environnement à la demande pour le développement et les tests d’applications logicielles.
Cette catégorie permet aux développeurs de créer rapidement des applications web ou mobiles sans avoir à gérer l’infrastructure du réseau, qui est nécessaire au développement.

  • |Et le 3e service cloud est le SaaS, qui signifie Logiciel en tant que service.

C’ est une méthode qui permet d’héberger une application dans le cloud avec aussi toute l’infrastructure qui lui permet de fonctionner.

Les utilisateurs se connectent à l’application par Internet, que ce soit sur téléphone, tablette ou PC.

SDN (Software Defined Network)

|Pour terminer le cours, nous allons parler de SDN.

|C’est un ensemble de technologies qui permettent un contrôle centralisé des ressources réseau, en les virtualisant.

Ces ressources seront donc détachées des éléments physiques du réseau.

Cette solution permet donc de gagner en rapidité et en productivité.

|L’objectif est de simplifier l’administration du réseau, comme c’est déjà le cas, dans le monde des serveurs avec la virtualisation.

Le SDN, vise à découpler, |dans un équipement réseau, la partie plan de données |de la partie plan de contrôle.

C’est-à-dire qu’il ne laisse aux switchs et routeurs que l’aiguillage des paquets.

|Dans un réseau classique, lorsqu’un paquet arrive sur un switch ou un routeur, celui-ci applique ses propres règles de routage ou de commutation qui sont inscrites dans son système d’exploitation.

Et en général, tous les paquets qui ont la même destination suivent le même chemin.

|Avec le SDN, ces modifications sont automatisées et même programmables.

L’administrateur configure les règles dans le contrôleur, et celles-ci sont instantanément transmises dans les équipements réseau.

Par exemple, si une entreprise réalise des sauvegardes toutes les nuits, et bien, il est possible de configurer le réseau pour obtenir le maximum de bande passante pendant cette sauvegarde.