+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues

Syslog

Dans ce cours, nous allons parler de Syslog, qui est une fonction incorporer de base dans les IOS cisco.

C’est en quelque sorte une supervision de son réseau !

Vous avez certainement déjà vu ce |genre de message s’afficher lorsque vous êtes connecté sur un switch ou un routeur Cisco !

Ces types de messages sont très utiles, car ils sont affichés par défaut sur la console, lorsqu’on est connecté dessus !

Et pour ne manquer aucun message, il est même possible de les exporter vers un serveur Syslog !

Vous remarquerez que ces messages possèdent un |horodatage !

C’est pourquoi il faut bien s’assurer que l’ensemble de nos équipements soient bien à l’heure !

On sait configurer la date avec |la commande IOS « Clock set »,

mais il est préférable d’utiliser un |serveur NTP pour être sûr que l’ensemble de nos périphériques soit à la même heure !

La commande « ntp server » permet de configurer un serveur NTP. Ici on utilise celui de ntp.org !

Au lieu d’un horodatage, on peut utiliser des numéros de séquence, |pour cela , il faut désactiver l’horodatage et activer le service des numéros de séquences !

|Voilà le même message d’erreur de l’interface 0/1, mais cette fois avec un numéro de séquences !

|Dans les logs, Il existe différents niveaux de gravité.

Ca va du niveau 0 à 7, du plus au moins critique

Par défaut, dans la CLI, on voit l’ensemble de ces messages.

Si par exemple, on veut que seuls les logs à partir d’état « Erreurs » s’affichent alors on utilisera la commande | « logging console errors ».

Et la console affichera uniquement le niveau de gravité « 3 » et inférieur.

C’est-à-dire qu’elle affichera aussi |les logs critiques ; Alertes et Urgence !

La commande | « show logging history » permet de voir l’historique des logs d’un équipement !

Par contre il ne stocke pas toutes les logs, car ils sont enregistrés dans la mémoire vive de l’appareil.

Et de plus, si on le redémarre, et bien on perd toute l’historique du journal !

C’est pourquoi le mieux est comme même d’utiliser un serveur externe pour stocker ces logs !

Pour ça, rien de plus simple, il suffit de lancer la commande | « logging » + l’IP du serveur qui stockera les logs !

Par défaut, la commande « logging » n’inclut pas les logs de débogage. Si on veut les récupérer sur le serveur externe, alors il faudra faire un | « logging trap 7 »