Sélectionner une page
Les Certifications Cisco
Cours Gratuit

Spanning-Tree-Configuration Multiple VLAN

Dans cette leçon, on va voir comment le spanning tree gère plusieurs VLAN.


Ici, nous avons 3 switchs qui ont été réinitialisées avec leurs configurations d’usine.

|On va créer les VLAN’s 10, 20 et 30, sur chacun des switchs.

|Comme par défaut, l’ensemble des ports d’un switch sont en mode accès, on va créer les trunks entre les switchs.

On choisit l’encapsulation Dot1Q et on passe le port en mode trunk sur toutes les interfaces qui relie un switch.

|La commande : « show spanning-tree summary » permet d’obtenir un aperçu rapide des topologies Spanning Tree.

Ici on constate que sur le switch B, l’ensemble des vlan’s sont dans un état bloqués.

|Et si on utilise la commande « show spanning tree » sur le switch C, on voit qu’il est élu le root bridge pour l’ensemble des vlan’s.

Or ce n’est pas ce que nous voulons !

|Comme le schéma l’indique, on veut que chaque switch soit root d’un seul vlan !

Actuellement le switch C est le pont racine pour les vlan’s 10,20 et 30 !

Pour ce faire, on va baisser la priorité des switchs A et B pour les vlan’s 10 et 20.

On ne touche pas au switch C ni au vlan 30, puisqu’il est bien élu le pont racine pour son vlan.

|Sur le switch A, on lance la commande « spanning-tree vlan 10 priority 4096 ».

|En faisant un show spanning-tree vlan 10, cette fois-ci, on voit bien qu’il est élu le pont racine.

|Et on fait de même, sur le switch B, mais cette fois-ci, sur le vlan 20 !

|Avant, nous avions que les interfaces du switch C qui était bloqué.

Maintenant nous aurons différentes interfaces bloquées, car nous avons un pont racine différent pour chaque VLAN.

|La commande « show spanning-tree » est très utile, car elle fournit toutes les informations que l’on a besoin pour analyser le fonctionnement du spanning-tree.

Portfast

|Pour finir, on va parler des différents états que le port peut avoir.

Chaque fois que vous connectez un câble à une interface, :

  • |il reste 15 secondes en écoute
  • et 15 secondes |en apprentissage,

avant de pouvoir se retrouver en mode « Transfert », pour fonctionner correctement.

Au total il aura passé 30 secondes avant d’être complètement fonctionnel.

Ce fonctionnement est indispensable quand on branche plusieurs switchs sur ces ports, afin d’éviter les boucles.

Mais qu’en est-il si on branche un simple PC, ou bien tout autre équipement de terminaison.

Comme c’est un équipement en bout de chaine, il ne peut pas y avoir de boucle.

Dans ce cas, il n’est pas utile d’écouter les BPDU, car sinon le PC mettrait 30 secondes avant de pouvoir être utilisé.

Pour contourner ça, il existe une solution propriétaire Cisco, |qui s’appelle « Portfast »

Les interfaces avec le mode « portfast » d’activées passeront immédiatement en mode de transfert, c’est-à-dire en mode forwarding !

Il sautera donc l’état d’écoute et d’apprentissage.

Il est important d’activer ce mode sur toutes les interfaces qui seront connectées à des hôtes !


|La commande « spanning-tree portfast » permet d’activer ce mode.

Cette commande est à passer directement sur la conf de l’interface !

Il est possible aussi d’activer cette fonction par défaut sur tous les ports du switch !
Pour ça, il faut exécuter| la commande « spanning-tree portfast default » en mode de configuration global !

Et la dernière chose à voir sur le spanning tree est l’implémentation du rapid spanning tree.

À ce stade, il n’est pas forcément important de voir en détail comment il fonctionne, mais juste comment l’activer.

|La commande « spanning-tree mode rapid-pvst » permet simplement de l’activer.

La convergence sera alors beaucoup plus rapide.

Les Certifications Cisco
Cours Gratuit
Les Certifications Cisco
Cours Gratuit
Share This