+ de 700 vidéos sur le CCNA
  • N°1 de la certification Cisco Francophone
  • + de 8000 abonnés
  • + de 400 000 vidéos vues
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Structure de zone OSPF

Zone OSPF : Un grand réseau OSPF est souvent divisé en plusieurs zones.

Car s’il y’a beaucoup de routeurs qui font partit d’une même zone OSPF, alors il pourrait y avoir plusieurs types de problèmes.

Comme par exemple une :

  • |Plus grosse table de routage : Ce qui provoquerait de fortes latences sur le routeur.
  • |On peut aussi avoir des problèmes sur la LSDB

Car chaque routeur doit conserver une entrée pour chaque réseau d’une même zone, et même si elle ne figure pas dans la table de routage.

  • |Et on peut avoir une forte consommation des ressources CPU :

Car dans un réseau de grande taille, il y’a de nombreux changements de topologie.

Et à chaque changement, les routeurs doivent relancer leurs algorithmes SPF pour mettre à jour leurs tables de routage.

C’est pour ça que le protocole OSPF |permet de répartir le routage en plusieurs zones.

La zone principale est appelée| zone fédératrice, il s’agit de la zone 0, et toutes les autres zones doivent y être reliées.

Le multizone présente donc plusieurs avantages :

  • |Tout d’abord, la taille des tables de routage est réduite, car les adresses réseau sont abrégées entre les zones.

Par exemple, sur la topologie, le routeur R1 abrège les routes de la zone 1 vers la zone 0, et le routeur 2 s’occupe des routes de la zone 2 vers la zone 0.

Les deux routeurs propagent aussi leurs propres routes statiques par défaut.

  • |Ensuite les mises à jour d’état de liens sont moins surchargées:

car il y’a beaucoup moins de routeurs qui s’échangent |des messages LSA.

  • Et le dernier avantage, c’ est la |Réduction des calculs SPF,

car les changements de topologie ou n’importe quel incident réseau se propageront uniquement dans la zone.

Par exemple, admettons qu’un lien |tombe entre l’un des routeurs de la zone 2.

Et bien |seuls les routeurs de cette zone, s’échangeront des LSA et renverront l’algorithme SPF pour ce changement de topologie.

Le routeur 1 ne recevra pas les LSA qui viennent de la zone 2 et ne recalculera pas son algorithme.

Le routage OSPF à zones multiples fonctionne selon une hiérarchie de zones à deux couches :

  • |On à la Zone de backbone qu’on peut aussi appelé la zone 0 ou bien la zone fédératrice.

Elle est définie comme étant le centre auquel toutes les autres zones sont connectées directement.

  • |Et on a les Zones, normales , qui ne sont pas backbone :

Ici, leurs rôles est de mettre en relation les utilisateurs et les ressources.

Cisco recommande certaines consignes sur le nombre optimal de routeurs :

  • |Une zone ne doit pas contenir plus de 50 routeurs.
  • |Un routeur ne doit pas être inclus dans plus de trois zones.
  • |Et il ne doit pas avoir non plus, + de 60 voisins.

La dernière chose à voir sur les zones OSPF, c’est qu’il en existe 4 types différents :

  • |On a les Routeurs internes :
    ce sont les routeurs dont toutes les interfaces se situent dans la même zone.
  • |On a les Routeurs Backbone, qu’on appel aussi fédérateur ou Area0 :
    Ce sont les routeurs qui sont généralement la zone 0
  • |Il y’a les Routeurs ABR :
    Ce sont des routeurs qui possèdent des interfaces dans différentes zones.
  • |Et on a le type de Routeur ASBR pour Autonomous System Boundary Router :
    C’est un routeur qui possède au moins une interface associée à un réseau externe.
📘Guide IT💻+ 1 cours gratuit sur le réseau informatique

La Voie Express vers ses objectifs professionnels